Une cellule jihadiste avait planifié un attentat lors d'un match du FC Barcelone

Les terroristes auraient visé le Camp Nou. [QUIQUE GARCIA / AFP]

La cellule jihadiste qui a perpétré les attaques sur les Ramblas à Barcelone et à Cambrils, le 17 août 2017, avait prévu un attentat vidant le Camp Nou, le stade du FC Barcelone, trois jours plus tard.

Selon le quotidien espagnol El Periodico, l'attaque devait avoir lieu lors du match entre le club catalan et le Bétis Séville comptant pour la première journée du championnat de Liga espagnole. 

Les enquêteurs ont découvert des documents prouvant que les terroristes avaient effectué des recherches sur le calendrier des matchs et les accès au stade. Des images du Camp Nou ont ainsi été trouvées sur le téléphone d'un membre de la cellule jihadiste, Mohammed Hichamy. 

« Il est probable que (les terroristes) voulaient perpétrer une attaque similaire à celle menée contre le Stade de France à Saint-Denis lors du match de l'équipe de France », le 13 novembre 2015, a expliqué une source au Periodico.

Le gérant d'un magasin proche du Camp Nou a également indiqué aux journalistes du quotidien qu'au moins deux des membres de la cellule étaient venus dans son magasin pour acheter des articles estampillés FC Barcelone, probablement pour se faire passer pour des supporters du club.

À suivre aussi

L'an passé, la maire de Paris – accompagnée du Premier ministre – s'était recueillie devant le Bataclan.
mémoire Paris : le programme des commémorations des attentats du 13 novembre 2015
Terrorisme Qui est Tooba Gondal, la «marieuse de Daesh» prête à être renvoyée en France par la Turquie ?
Les secrets de Paris «Fluctuat nec mergitur» : que signifie la devise de Paris ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles