Scandale sexuel : le juge Kavanaugh clame son innocence et dénonce une «honte nationale»

Suite à l'audition de Christine Blasey Ford, qui l'accuse d'agression sexuelle, le juge Kavanaugh a été entendu à son tour. Il a notamment dénoncé «honte nationale» au Sénat américain, estimant que sa réputation avait été «détruite à jamais».

Brett Kavanaugh, 53 ans, a également annoncé qu'il ne retirait pas sa candidature à la Cour suprême et a dénoncé un coup monté, un «cirque», une opération orchestrée contre lui et Trump. 

«Personne ne me fera me retirer de ce processus», a déclaré le juge Kavanaugh, la voix empreinte de colère, dans une déclaration liminaire une heure après la fin du témoignage, dans la même salle, de l'universitaire qui l'accuse. 

Sans remettre en cause le fait que Ford ait été victime d'une agression sexuelle, le juge a assuré que ce n'était pas lui. «Je suis innocent», a-t-il ajouté, cette fois au bord des larmes en parlant de l'effet de la controverse sur sa famille, notamment sa fille de 10 ans.

«Vous me vaincrez peut-être lors du vote final, mais vous ne me ferez jamais jeter l'éponge. Jamais», a-t-il dit devant les 21 sénateurs de la commission judiciaire.

«Je n'ai jamais agressé sexuellement quiconque, ni au lycée, ni à l'université», a dit Brett Kavanaugh, répétant qu'aucune accusation de la sorte n'avait jamais été formulée à son encontre au cours de sa carrière de juriste et de juge fédéral.

Il a ensuite entamé une réfutation point par point des accusations de Mme Ford, soulignant les trous de mémoire et les imprécisions géographiques ou temporelles de son témoignage.

Sa femme assise derrière lui, le juge a plusieurs fois pleuré en se défendant, dans un silence de plomb.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles