Des scientifiques relient les pensées de trois cerveaux humains

Sur cinq différents groupes de trois, les chercheurs ont obtenu 81,25% de précision pour un premier essai.[Anne-Christine POUJOULAT / AFP]

Des neuroscientifiques ont réussi à établir une connexion cérébrale à trois voies, permettant à trois personnes de jouer ensemble à un jeu proche de Tetris, a rapporté le site Science Alert.

Selon une étude en attente de publication, il s'agirait de «la première interface directe cerveau-cerveau non invasive pour la résolution collaborative de problèmes».

Les cobayes ont été invités à jouer à un jeu proche de Tetris. Durant l’expérience, deux «expéditeurs» décidaient du sens d'une pièce qui tombait. Pour prendre la décision, ils devaient regarder des lumières situées sur le côté de l’écran. L'information était donc traduite par la vue.

La troisième et dernière personne, le «récepteur», faisait face à un écran différent des expéditeurs et n’avait pas la possibilité de voir les pièces déjà posées. Pour décider s'il fallait tourner les pièces ou pas, le cerveau du récepteur recevait une simulation magnétique en fonction des informations que les expéditeurs lui envoyaient. 

Vers un réseau social utilisant le BrainNet ?

Si ces derniers estimaient que la décision du récepteur n’était pas la bonne, ils pouvaient lui indiquer de rectifier le tir. Sur cinq différents groupes de trois, les chercheurs ont obtenu 81,25% de précision dès le premier essai.

Les chercheurs ont surnommé ce système BrainNet. Selon eux, il pourrait offrir la possibilité aux humains de communiquer sans se voir ni se parler. BrainNet pourrait également permettre une connaissance plus profonde du cerveau humain. Un réseau social qui reposerait sur cette technologie a même été évoquée par les chercheurs. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles