Il porte plainte contre British Airways car il était assis à côté d’un passager «trop gros»

Le client réclame environ de 11.200 euros à British Airways.[PASCAL PAVANI / AFP]

Un passager de British Airways a décidé d’attaquer en justice la compagnie aérienne. Il estime subir des séquelles physiques suite à un voyage de douze heures à côté d’un homme «trop gros».

Selon Stephen Prosser, son voisin empiétait sur son espace et cette situation lui aurait causé des douleurs au dos.

Les faits datent de janvier 2016 durant un vol entre Bangkok (Thaïlande) et l'aéroport de Londres-Heathrow. L'ingénieur raconte qu'on l'a forcé à s'asseoir à côté d’un homme obèse qui faisait «la taille de Jonah Lomu», le défunt et célèbre rugbyman, rapporte The Guardian. D’après ses estimations, il faisait 1,93m pour environ 140 kg.

«J’ai tout de suite compris que cela allait être problématique pour moi», a raconté au tribunal l’homme de 51 ans qui a senti «le poids» de son voisin qui «exerçait une pression latérale sur le haut de (son) corps». Cette situation l’a forcé à «adopter une posture non naturelle».

Compressé, Prosser décide de ne pas importuner son imposant voisin, qui semblait avoir conscience de sa carrure, et de se plaindre directement à l’équipage. La réponse : pas d’autre place disponible dans le Boeing 777 et il n’est pas autorisé à changer avec un autre passager.

Il réclame 11.200 euros à Bristish Airways

Blessé au dos et dans le bas de sa colonne vertébrale, il estime que ce voyage a aggravé une blessure au même endroit, vieille de douze ans, provoquée par de longues distances en voiture effectuées pour son travail.

L’ingénieur s'est également plaint d'un manque à gagner financier. Cette blessure au dos l’aurait notamment empêché de faire des heures supplémentaires.

Le représentant de British Airways, Timothy Salisbury, a avancé que l’équipage avait décrit le voisin de Prosser comme «grand mais pas en surpoids, donc il a empiété sur l’autre siège». Dans un témoignage, le responsable du service clientèle à bord de l’avion, Chris McLindon, a précisé que le plaignant ne semblait pas gêné et «dormait parfois».

Stephen Prosser a réclamé un peu plus de 11.200 euros de dommages et intérêts rapporte The Guardian.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles