Un système de crédit interdit à des millions de chinois de réserver des billets d’avions

Selon le Global Times, le gouvernement a déjà empêché 11,14 millions de chinois de prendre l'avion. [DALE de la REY / AFP]

Le scénario est digne d'un épisode de Bleck Mirror. Les citoyens chinois sont désormais soumis à un système de crédit social et sont notés en fonction de leurs actions, avec des répercussions sur les libertés fondamentales. Ainsi, des millions de chinois ne peuvent plus prendre le train ou l'avion. 

Dès 2014, le gouvernement chinois avait expliqué vouloir mettre en place un système d'attribution de notes de confiance à chaque citoyen en fonction de leurs bonnes ou mauvaises actions. Il est désormais appliqué dans certaines villes du pays comme Pékin ou Shanghai. 

Dans un document publié cette semaine, le gouvernement a évoqué le déploiement de ce système de crédit, d'ici fin 2020. «Nous allons améliorer le système de liste noire de crédit, divulguer publiquement les archives des entreprises et des personnes indignes de confiance, et ainsi créer un réseau de méfiance et de punition». 

des punitions diverses

Selon le Global Times, le gouvernement a déjà empêché 11,14 millions de chinois de prendre l'avion et 4,25 millions de personnes ont été interdits de TGV. Enfin, plus de 3 millions de chinois ne peuvent plus acheter de billets première classe dans les trains, selon Channel News Asia

D'autres punitions sont possibles comme l'interdiction d'acheter un animal de compagnie, réduire l'accès des enfants aux bonnes écoles, ou encore interdire l'accès à certains postes.  

augmenter son crédit social

Il existe cependant plusieurs moyens d'augmenter son crédit social comme donner son sang ou faire du bénévolat. Par contre, si un citoyen fume dans une zone interdite ou propage ce que le gouvernement pense être des fake news, il sera sanctionné. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles