Une tumeur au cerveau découverte chez un bébé qui riait sans s’arrêter

Des médecins ont fini par découvrir que les rires incessants de ce bébé de 2 ans cachaient en réalité une tumeur. [Capture vidéo Mirror]

Un enfant riant sans cesse peut être attendrissant, mais dans le cas du petit Jack, cela devenait inquiétant. Le bébé, âgé de deux ans, riait parfois jusqu’à 17 heures d’affilée.

L'enfant riait même dans son sommeil, sans que cela ne le réveille. Des médecins ont fini par découvrir que ses rires incessants cachaient en réalité une tumeur. Le petit, souffrant de crises épileptiques gélastiques, a été opéré du cerveau, en 2016, à Bristol (Royaume-Uni).

«On pensait juste qu'il était heureux tout le temps»

Citée par plusieurs quotidiens britanniques, dont The Daily Mirror, mardi 27 novembre, la mère de l'enfant, Gemma Young, 32 ans, affirme qu'elle et son compagnon ont d'abord «cru qu'il était juste content tout le temps».

«C'était un petit gloussement qui n'arrêtait pas, comme un disque tournant en boucle», a-t-elle expliqué. 

«Pendant longtemps, nous ne comprenions pas d'où cela venait, a poursuivi la mère, qui a fini par consulter après quelques semaines. Même une infirmière à l'hôpital a pensé qu'il riait ; elle a été choquée quand elle a compris que ce 'rire' était la raison de notre venue.»

Diagnostiquée au bout de six mois, la tumeur bénigne faisait la taille d’un raisin. «Nous étions épuisés et tellement contents quand, après deux longues années, les médecins ont finalement pu opérer Jack et mettre fin à ses crises», a confié Emma Young. Désormais âgé de 4 ans, Jack n'a plus aucun symptôme et peut mener une vie normale.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles