Le frère d’une militante saoudienne raconte le calvaire de sa soeur en prison

Le 15 mai 2018, Loujain al-Hathloul et dix autres femmes militant pour le droit des femmes à conduire ont été arrêtées et placées en détention.[Instagram @loujainhathloul]

Le frère de la militante saoudienne Loujain al-Hathloul a raconté à CNN le calvaire vécu par sa soeur torturée en prison.

Le 15 mai 2018, Loujain al-Hathloul et dix autres femmes militant pour le droit des femmes à conduire avaient été arrêtées par les aurorités saoudiennes et placées en détention. Elles sont accusées d'avoir été en contact avec des étrangers.

Selon Walid al-Hathloul, sa soeur a raconté à ses parents qu'elle était régulièrement fouettée, battue, électrocutée et harcelée sexuellement dans un sous-sol qu'elle surnomme «le palace de la terreur». Ces mauvais traitements, dont auraient aussi été victimes les autres militantes, sont dénoncés depuis plusieurs mois, notamment par Human Rights Watch en novembre. Ryad a rejeté toutes ces accusations.

Les parents de Loujain al-Hathloul ont également rapporté la présence, lors d'au moins l'un des interrogatoires de leur fille, de l'ex-conseiller à la Cour royale et proche du prince Mohammed Ben Salmane, Saoud al-Qahtani. D'après Human Rights Watch, celui-ci aurait menacé de violer et de tuer les militantes emprisonnées. Soupçonné d'être impliqué dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, tué le 2 octobre 2018, il avait été démis de ses fonctions.

«J'ai peur que la douleur l'accompagne pour toujours»

«A chaque fois que Loujain parlait à mes parents des séances de torture, ses mains tremblaient de manière incontrôlable. J'ai peur que la douleur l'accompagne pour toujours», a déclaré Walid al-Hathloul. La jeune femme serait ainsi aux prises avec des cauchemards. «Elle a raconté que parfois des hommes masqués la réveillent au milieu de la nuit pour lui hurler d'abominables menaces.»

Le frère de l'activiste s'était ensuite adressé à la chanteuse Mariah Carey, avant qu'elle ne se produise jeudi soir en Arabie saoudite. «Maintenant que je vous ai raconté l'histoire de ma soeur, Mariah Carey demandera-t-elle sur scène sa libération ? Ma voix sera-t-elle entendue?» Les mots de Walid al-Hathloul n'ont toutefois pas empêché la chanteuse américaine de prendre part au concert, aux côtés de Sean Paul et DJ Tiesto.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles