Un homme pensait avoir un rhume, c’était une dent qui poussait dans son nez

Les médecins ont alors pu confimer qu'il s'agissait d’une dent mal positionnée responsable d’une inflammation de la muqueuse nasale. (photo d'illustration) Les médecins ont alors pu confirmer qu'il s'agissait d’une dent mal positionnée responsable d’une inflammation de la muqueuse nasale. (photo d'illustration) [ARMEND NIMANI / AFP]

Un Danois, âgé de 59 ans, se plaignait depuis deux ans de symptômes semblables à ceux d’un rhume. Les médecins ont découvert qu’il s’agissait en réalité d’une dent, qui poussait à l’intérieur de son nez.

Les médecins ORL de l’Hôpital universitaire d’Aarhus au Danemark qui ont suivi ce patient, ont rapporté son histoire dans un article du BMJ Case Report, publié le 2 février 2019.

Perte d’odorat, nez bouché, écoulement purulent chronique… L'homme souffrait régulièrement de ce qu'il pensait être un rhume. C'est après des examens plus approfondis que les médecins ont remarqué une masse de 13 millimètres sur six, couverte de mucus nasal et située sur la plancher de la cavité nasale, au-dessus du palais.

Les médecins n'avaient pas immédiatement identifié l'origine du problème. Ils avaient d'abord tenté un traitement à base de stéroïdes nasaux en application locale pendant un mois, mais aucune amélioration n’avait été observée. 

Une dent mal positionnée

Une extraction chirurgicale sous anesthésie générale a donc été programmée pour enfin soulager le pauvre homme. Les médecins ont alors pu confimer qu'il s'agissait d’une dent mal positionnée responsable d’une inflammation de la muqueuse nasale. 

Selon les médecins qui ont rédigé ce rapport, ce phénomène de dent intranasale reste rare puisqu’il ne touche que 0,1 à 1% de la population. Les enfants peuvent aussi bien être concernés que les adultes, suite à des infections aux dents ou au nez, un traumatisme ou des troubles du développement entraînant une croissance dentaire inversée.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles