Un pédophile néonazi emprisonné pour avoir voulu tuer une députée

Une image de Jack Renshaw tirée d'une vidéo du parti national britannique. Renshaw, un pédophile néonazi, a comploté d'assassiner une députée britannique. Une image de Jack Renshaw tirée d'une vidéo du parti national britannique. Renshaw, un pédophile néonazi, a comploté d'assassiner une députée britannique. [Capture Youtube]

Un pédophile néo-nazi britannique a été reconnu coupable devant le tribunal de Londres, le Old Bailey, et emprisonné à vie, pour avoir planifié de tuer une députée travailliste.

Jack Renshaw, 23 ans, avait prévu d'assassiner une députée, Rosie Cooper, avec une machette, dans un acte terroriste qu'il a qualifié de «jihad blanc». Le plan a été interrompu par un homme qui assistait à une réunion dans un pub, lorsque Renshaw a annoncé qu'il allait tuer Cooper en juillet 2017.

Le jeune homme souhaitait imiter le meurtre de Jo Cox, un autre député du parti travailliste, qui avait été abattu et poignardé à mort par le suprématiste blanc Thomas Mair, en 2016, alors qu'il criait «La Grande-Bretagne en premier».

Lors de sa condamnation, Jack Renshaw a levé le bras en signe de salut nazi. Alors qu’il était conduit dans les cellules, un partisan dans la tribune publique a crié : «Nous sommes avec vous, Jack».

Renshaw voulait également se venger d'un policier qui enquêtait sur lui pour des infractions sexuelles. Il avait été reconnu coupable en 2018 d'avoir incité des enfants à avoir des relations sexuelles, après avoir envoyé des messages à de jeunes adolescents sur Internet. Il les avait encouragés à envoyer des images nues et leur avait proposer de se rencontrer, en leur offrant de l'argent pour passer la nuit avec lui, a rapporté HuffPost UK.

Le jeune homme avait également été condamné à trois ans de prison, deux mois plus tôt, pour avoir attisé la haine raciale après avoir appelé au génocide du peuple juif.

«Je crois qu'aujourd'hui, justice a été rendue»

Il a ensuite admis s'être préparé à tuer son député local et avoir menacé de tuer la policière Victoria Henderson.

La juge McGowan a déclaré : «En raison de votre vision perverse de l’histoire et de la politique actuelle, vous croyez qu'il est juste de diaboliser des groupes simplement parce qu’ils sont différents de vous.» Elle a ajouté : «Il s’agit d’un cas pour lequel seule une peine d’emprisonnement à vie peut faire face à la gravité effroyable de votre infraction.»

Le juge a également félicité la députée Rosie Cooper et la policière Victoria Henderson.

Dans un communiqué publié après le prononcé de la peine, Rosie Cooper a déclaré : «Mon souhait le plus profond est que cette affaire soit la dernière occasion où un fonctionnaire, un homme politique, est menacé de mort pour avoir simplement fait son travail».

«Je crois qu'aujourd'hui, justice a été rendue. Pas pour moi personnellement, mais pour chaque député et fonctionnaire, et pour notre mode de vie démocratique qui nous accorde le privilège de la liberté de parole, sans crainte de représailles violentes», a-t-elle ajouté.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles