Un adolescent pirate Apple dans l’espoir d’être recruté par le géant

Il a tété condamné à neuf mois de période probatoire.[©HECTOR RETAMAL / AFP]

Après avoir piraté le système informatique d’Apple à deux reprises dans l’espoir d’y travailler un jour, un adolescent australien de 17 ans a été jugé par un tribunal pour mineurs.

En décembre 2015, alors qu’il n’avait que treize ans, puis en 2017, le jeune pirate a généré de faux identifiants afin de se faire passer pour un employé de la firme californienne. Grâce à son haut niveau d’expertise en informatique, il a pu dérober des données et fichiers internes.

Selon l’avocat de l’adolescent, il a agi uniquement dans le but d’obtenir un emploi chez Apple sans évaluer la gravité de son acte : «Il n’avait aucune idée des conséquences de ce piratage et espérait qu’Apple lui proposerait un travail après l’avoir découvert. Il n’imaginait pas que cela pourrait mener à autre chose qu’à une offre d’emploi», a-t-il déclaré.

En effet, il arrive que de grandes entreprises recrutent des hackers pour améliorer leur sécurité informatique. En 2011, Facebook a recruté George Hotz, un jeune hacker qui était parvenu à pirater l’iPhone et la PlayStation 3.

Malgré ce préjudice, aucune donnée n’a été compromise souligne l’entreprise : «Chez Apple, nous protégeons nos réseaux et avons des équipes dédiées à la sécurité informatique, chargées de détecter les menaces et d’y faire face. Dans le cas de ce piratage, nos équipes ont découvert un accès non-autorisé, ont limité sa portée et ont prévenu les autorités», a-t-elle précisée.

Si le jeune australien a échappé à la prison, il a tout de même écopé de neuf mois de période probatoire - une sanction qui n'apparaîtra pas dans son casier judiciaire pour ne pas compliquer ses perspectives d’emploi - et devra payer une amende de 500 dollars australiens (309 euros), en cas de mauvaise conduite durant sa période probatoire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles