«L'Ebola des cochons» se propage en Asie

Au final, 200 millions de porcs pourraient être abattus en Chine.[Manan VATSYAYANA / AFP]

La peste porcine africaine, aussi appelée «l’Ebola des cochons», fait des ravages en Asie du Sud-Est. Particulièrement en Chine et au Vietnam où des millions de porcs ont été abattus.

L'épizootie ne devrait pas être maîtrisée avant plusieurs années, d'après les experts. Le virus, qui n'est pas dangereux pour l'homme mais très destructeur pour les cochons d'élevage, s'est propagé depuis août dans plus de la moitié des provinces chinoises. Des foyers ont également été détectés en Corée du Nord, en Mongolie et au Cambodge.

Depuis que le premier cas a été découvert en février, le Vietnam a abattu quelque deux millions de bêtes, soit plus de 6% du cheptel porcin du pays. En Chine, premier producteur et consommateur mondial, les autorités ont annoncé avoir tué environ un million de porcs depuis août mais, d'après les experts, ce chiffre est sous-évalué.

200 millions de porcs pourraient être abattus en Chine

Des mesures sanitaires ont été prises. Pékin, tout comme la Corée du Sud, le Japon et Taïwan, a également intensifié ses contrôles dans les aéroports et déployé des chiens renifleurs. Mais la propagation de la maladie reste fulgurante en Chine, qui abrite «près de la moitié» des cochons vivant sur la planète, souligne l'Agence des Nations Unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) dans son rapport Food Outlook publié le 9 mai. 

Et les experts ne se montrent guère optimistes pour l'avenir. Selon eux, de deux à dix ans pourraient être nécessaires pour que le virus soit maîtrisé en Asie car les normes sanitaires et de biosécurité font défaut particulièrement chez les milliers de petits exploitants. La plupart des bêtes sont nourries avec des restes alimentaires, vecteurs importants de maladie.

Au final, 200 millions de porcs pourraient être abattus en Chine, soit plus de la moitié de la population porcine du pays, d'après Christine McCracken, analyste pour le groupe hollandais Rabobank.

La Chine produisait jusqu'à présent 55 millions de tonnes de viande porcine par an, soit 45% du total mondial. Et des millions de Chinois utilisent quotidiennement le porc dans leur alimentation. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles