Des chirurgiens mettent le feu à un patient

Le dispositif d'électrocoagulation de l'équipe médicale a produit une étincelle.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

C’est un incident très rare. La cage thoracique d’un sexagénaire a pris feu en pleine opération à l’Austin Health de Melbourne (Australie).

Les faits se sont produits l'an dernier et ont été rapportés lors du congrès d'Euroanaesthesia, qui se déroulait du 1er au 3 juin, à Vienne (Autriche).

Les médecins intervenaient d’urgence pour sauver la vie d’un patient qui souffrait alors d’une déchirure de l’aorte. Seulement, l’homme, également atteint d’une maladie pulmonaire, avait déjà été opéré l’année précédente, et on lui avait posé plusieurs poches d’air dans le poumon droit.

Durant l'opération, l’une de ces poches a été coupée par inadvertance, laissant de l’air s’échapper. Le dispositif d'électrocoagulation de l'équipe médicale, utilisé pour sceller les plaies, a alors produit une étincelle et le patient a pris feu. L'homme de 60 ans n’a pas été blessé, et les chirurgiens ont pu terminer l’opération.

Seulement six cas similaires rapportés 

«Les chirurgiens et les anesthésistes doivent être conscients que des incendies peuvent survenir dans la cavité thoracique si un poumon est endommagé ou s’il y a une fuite d’air pour une raison quelconque», a expliqué dans Eurekalert.org le Dr Ruth Shaylor, présent lors de l’intervention. Selon le spécialiste, la documentation médicale ne rapporte que six autres cas similaires.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles