La police canadienne s’excuse pour une conférence de presse diffusée avec un filtre chat

La conférence de presse dévoilait les détails d’un double homicide.[©The Royal Cana­dian Moun­ted Police / Face­book]

La police canadienne a présenté ses excuses après avoir diffusé ce vendredi une conférence de presse sur Facebook live avec le filtre chat activé.

La gendarmerie royale du Canada a organisé cette conférence de presse pour dévoiler les détails d’un double homicide survenu le 15 juillet. Mais alors que la sergente Janelle Shoihet déclarait que China Noelle Deese, 24 ans, et son petit ami Lucas Robers­ton Fowler avaient été retrouvés tués par balle auprès de leur fourgon, sur le bord d’une route, le filtre chat était activé sur le Facebook live de la conférence, a rapporté le blog spécialisé sur les nouvelles technologies Gizmodo.

«difficultés techniques»

La gendarmerie royale du Canada a par la suite présenté ses excuses sur Twitter en mentionnant un «réglage automatique». Selon la sergente Janelle Shoihet, l’erreur provenait de «difficultés techniques». Une nouvelle version de la vidéo a donc été publiée sur Facebook, sur laquelle la sergente avait repris son allure normale.

Et ce n'est pas le premier incident impliquant les autorités et le filtre chat de Facebook live. Lors d’une conférence de presse, le ministre pakistanais de l'Information, Shaukat Yousafzai, s’était également transformé en chaton par erreur.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles