Royaume-Uni : Nigel Farage s'en prend violemment à la famille royale

Devant les conservateurs australiens, le patron du parti pro-Brexit s'est vivement emporté contre les membres de la famille royale britannique.[Tolga AKMEN / AFP]

Invité à une conférence devant les membres du parti conservateur australien, le leader du parti pro-Brexit, Nigel Farage, a violemment critiqué la reine-mère, le prince Charles ainsi que le prince Harry et son épouse Meghan Markle.

Le leader populiste britannique été présenté à une foule partisane d'environ 500 personnes samedi à Sydney comme le «très probable» prochain Premier ministre britannique - bien qu'il n'ai jamais réussi à être élu au parlement britannique malgré quatre candidatures infructueuses - lors d'un conférence dont les médias étaient exclus.

Ce n'est qu'après avoir exposé ses opinions sur le Brexit, la partialité des médias et les Nations Unies que Nigel Farage s’est emporté contre la famille royale. Tous en ont pris pour leur grade, à commencer par la Reine mère, et peu importe la bienséance à laquelle se doit représentant politique, visiblement optionnelle hors caméra.

Dans un extrait du discours que le Guardian a pu se procurer, il décrit Elizabeth Bowes-Lyon, la mère de l’actuelle monarque britannique Elizabeth II, décédée en 2002, comme une femme «en surpoids, buveuse de gin fumant clope sur clope».

J'espère que la Reine vivra encore longtemps

Dans le même registre acerbe, le patron de l’Ukip a souhaité que le prince Charles n’accède jamais au trône d’Angleterre. «Tout ce que je peux dire c'est que le petit Charlie («Charlie Boy» en anglais) a maintenant 70 ans. J'espère que la Reine vivra encore longtemps, très longtemps».

Le quinquagénaire a ensuite poursuivi sa satire de la famille royale en raillant la décision du couple princier formé par Harry et Meghan de n’avoir que deux enfants, officiellement pour des convictions écologiques.

«Nous avons appris la semaine dernière que Meghan et Harry ne voulaient que deux enfants, note-il. Mais on oublie complètement de parler du vrai problème que rencontre la Terre : la population mondiale explose et personne n'ose en parler, ou s'en occuper. Que le prince Harry ait deux enfants est inintéressant, vu qu'il y a désormais 2,6 milliards de Chinois et d'Indiens sur Terre».

A en croire son discours, seule Elisabeth II «une femme incroyable, impressionante» que les Britanniques sont «diablement chanceux d’avoir», trouve grâce à ces yeux. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'il manifeste son dédain envers les Windsor. 

En 2008, il était le seul député européen à avoir refusé d’applaudir le discours du prince Charles sur le changement climatique, affirmant par la suite que ses conseillers étaient «au mieux naïfs et stupides».

À suivre aussi

Kaïs Saïed est élu pour cinq ans.
Politique Qui est Kaïs Saïed, le nouveau président tunisien ?
Le débat est peut-être le moins attendu depuis le début de la campagne
Politique Élection américaine : au milieu des crises qui secouent les États-Unis, les démocrates tentent d'exister
Politique La proposition de loi sur la lutte contre les violences conjugales soumise à un scrutin public ce mardi

Ailleurs sur le web

Derniers articles