En Alaska, l'eau est si chaude que des centaines de saumons meurent

Cette hécatombe pourrait n'être que la partie immergée de l'iceberg[Andrew Burton / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Cet été, l'Alaska pourtant connu pour la fraîcheur de ses températures, n'a pas été épargné par la vague de chaleur. La hausse a été fatale pour des centaines de saumons, comme le rapporte CNN.

Depuis 2002, les scientifiques consignent la température de l'eau à Cook Inlet, dans le sud d'Anchorage. Elle n'avait jamais dépassé les 24,5 degrés Celsius. Mais au mois de juillet dernier, un nouveau record a été atteint : l'eau était à 27,6 degrés.

«En 2019, nous avons dépassé les valeurs que nous craignions dans les pires cas pour 2069», a expliqué Sue Mauger, directrice scientifique de l'organisation Cook Inletkeeper. 

Alerté par des locaux, un groupe de scientifiques de la Yukon Inter-Tribal Fish Commission a été dépêchée. Sur place, ils ont trouvé par moins de 850 saumons morts. Une hécatombe qui pourrait n'être que la partie immergée de l'iceberg : selon eux, le chiffre réel pourrait être quatre à dix fois plus élevé. 

Après analyse, aucune trace de lésions, d'infections ou de parasites n'a été retrouvé sur les poissons. Au contraire, certains portaient même «de très beaux œufs», comme a pu le constater Stephanie Quinn-Davidson, directrice de la commission. Selon elle, ils ont succombé à un stress thermique. 

En France, un phénomène similaire avait touché les truites pendant la même période. Dans le Puy-de-Dôme pendant la canicule, près de 400 poissons sont morts chaque jour pendant un mois. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles