Accusé d’agression sexuelle, un somnambule pourrait être acquitté

Le garçon a indiqué aux enquêteurs qu’il souffrait de parasomnie.[Oli SCARFF / AFP]

Mis en cause dans une affaire d’agression sexuelle, un Anglais de 21 ans a été innocenté par le jury en raison de son trouble du sommeil, qui l’aurait fait agir alors qu’il dormait.

Tout a commencé après une soirée, où il partageait la chambre d’un couple d’amis. Durant la nuit, le jeune homme s’est levé pour s’allonger près de la femme, et lui a touché les parties intimes. Celle-ci s’est immédiatement réveillée pour le stopper, avant d’appeler la police.

Mis en cause, le garçon a indiqué aux enquêteurs qu’il souffrait de parasomnie, un trouble qui fait agir étrangement les personnes atteintes, durant leur sommeil. Il a expliqué qu’il n’était pas conscient de ses actes et qu’il rêvait d’une de ses conquêtes pendant les faits, rapporte le Telegraph.

Des examens médicaux, réalisés après son arrestation, ont en effet montré qu’il était en pleine crise de parasomnie. Les enquêteurs ont par ailleurs découvert qu’il était en discussion sur Tinder avec une fille juste avant de s’endormir, et que ses pulsions sexuelles auraient donc pu s’en trouver amplifiées.

Des explications convaincantes pour le jury, qui l’a innocenté. Il lui faudra désormais attendre la décision finale du tribunal afin de savoir s’il l’est totalement. Le juge en charge de l’affaire a en effet préféré attendre l’avis d’experts en parasomnie avant de prendre sa décision.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles