Poursuivi par un hôtel pour avoir critiqué sa décoration nazie sur Booking

Les Alpes tyroliennes, où se trouve l'hôtel.[CHRISTOF STACHE / AFP]

Un Allemand est poursuivi en justice par les propriétaires d'un hôtel quatre étoiles en Autriche, après avoir publié des commentaires sur Booking et TripAdvisor, dans lesquels ils dénonçait la présence d'objets de décoration «nazis».

Dans le lobby de cet hôtel situé dans le village de Gerlos, dans les Alpes tyroliennes, se trouvait en effet les portraits de deux hommes, l'un âgé et l'autre plus jeune, arborant tous deux un uniforme affublé de la swastika, comme le rapporte le Guardian

«A l'entrée ils exposent une image d'un grand-père nazi», a écrit le touriste allemand sur Booking et TripAdvisor en titre de son commentaire. Il explique ensuite le malaise que lui et son épouse ont ressenti. «Cela nous a fait nous demander ce que les propriétaires de l'hôtel essayaient de nous dire avec cette image. Cela en dit beaucoup sur l'état des choses dans cette région autrichienne. Malheureusement, l'envie de visiter cette région montagneuse a disparu», pouvait-on lire dans le commentaire. 

Un jugement attendu

Les propriétaires de l'hôtel ont contacté Booking et Tripadvisor pour demander le retrait des commentaires, expiquant que le terme de «grand-père nazi» était diffamatoire, et que les personnes représentées sur les portraits avaient «seulement» fait partie de la Wehrmacht, le nom des forces nazies unifiées entre 1935 et 1945.

Booking a accepté de retirer le commentaire, mais pas TripAdvisor. Les propriétaires de l'hôtel ont ensuite déposé plainte auprès d'une cour régionale d'Innsbruck contre leur client. Leur avocat a expliqué que le fait d'accrocher le portrait des ancêtres était une tradition dans cette région rurale d'Autriche, et que ces portraits étaient les seuls dont diposait la famille.

Les propriétaires ont également avancé que le fait de faire partie de l'armée allemande à l'époque ne signifiait pas forcément que l'on adhérait à l'idéologie nazie.

Mais le touriste ne s'est pas arrêté la. Après avoir effectué des recherches pour identifier les personnes sur les portraits, il a pu prouver qu'ils avaient en réalité rejoint le parti nazi, en 1941 pour l'un et 1943 pour l'autre. Les propriétaires ont affirmé qu'ils ne le savaient pas. 

Les juges ont toutefois accepté de se pencher sur le dossier, et un jugement doit être rendu dans les prochains mois.

À suivre aussi

Ce drôle de comportement n'a pas semblé importuner les passagers, ni même les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF).
Insolite Un ado emmène son écran plat géant dans le train pour jouer à Fortnite
L'homme, fixant l'objectif, a été photographié en plein jour par les caméras du site dans une rue animée du centre-ville de Birmingham.
Insolite Un «alien» repéré par Google Street View à Birmingham
Le gourou indien Paramahamsa Nithyananda à Los Angeles, en 2007, à la première d'un film.
Insolite Un gourou indien fugitif crée «un pays cosmique» sur une île

Ailleurs sur le web

Derniers articles