Etats-Unis : attaqué par un puma, un petit garçon de 8 ans se défend et survit

Le petit Pike Carlson s'en est miraculeusement sorti. [Capture twitter / @WTHRcom].

«Aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années». La maxime populaire, tirée du Cid de Corneille, pourrait s'appliquer à la lettre à l'histoire de Pike Carlson. Le 21 août dernier, ce petit Américain de 8 ans a miraculeusement survécu à l'attaque d'un puma en se défendant tant que faire se peut et avec les moyens du bord.

Ce jour-là, Pike et son frère aîné étaient en train de jouer dans le jardin de leur maison à Bailey (Colorado) lorsque tout à coup le puma a surgi de nulle part et bondi sur lui.

Avec un courage inouï, guidé un extraordinaire instinct de survie, le petit garçon s'est alors défendu, sans même réfléchir : «Je le frappais et j'essayais d'attraper n'importe quoi. J'ai fini par trouver un bâton et je tentais de le lui planter dans l'oeil, mais il s'est rapidement brisé», a-t-il raconté aux médias américains.

Alors que son frère s'est précipité à l'intérieur de la maison pour alerter ses parents, Pike et l'animal ont poursuivi leur lutte, allant jusqu'à rouler en bas d'un talus.

«Il faut toujours protéger ses enfants»

Arrivé sur place, Ron Carlson, le papa, assiste alors à une terrible scène : «Il était sur lui, en train de mâchouiller. Cela m'a fait péter les plombs», se souvient le père de famille, qui n'a pas hésité une seconde : «Il ne m'est pas venu à l'esprit que j'allais affronter quelque chose qui pouvait me tuer. Tout ce que je savais, c'était que je devais le faire. Peu importe ce qui peut arriver, il faut toujours protéger ses enfants», explique Ron.

Muni d'un seul canif qu'il a l'habitude d'avoir sur lui, Ron s'apprête donc à se jeter sur l'animal mais au moment où il s'est approché du puma et de son fils, le fauve a lâché prise et s'est enfui.

Un relatif soulagement au vu des blessures laissées dans la bataille. Pike était en effet méconnaissable, le visage en sang et le cuir chevelu arraché en plusieurs endroits.

«C'est quelque chose qu'aucun parent ne devrait voir», a confié le papa, encore très ému.

Conduit à l'hôpital, Pike a dû se faire opérer d'une paupière et 60 points de suture ont été nécessaires. Aujourd'hui, fort heureusement, il va mieux et est en convalescence.

Quant au puma, il a été euthanasié dès le lendemain de l'attaque. Des tests ADN avaient en effet confirmé qu'il s'agissait bien du même animal qui s'en était pris à l'enfant.

«Le puma est un tricheur. Que personne n'essaie de se battre avec lui. C'est un tricheur», conclut et avertit Pike, qui, malgré quelques stigmates, sourit à la vie.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles