Sa fille adoptive de 6 ans serait en fait une naine sociopathe de 22 ans

Les époux Barnett doivent comparaître ce mardi devant la justice de leur pays pour avoir abandonné leur fille adoptive. Les époux Barnett doivent comparaître ce mardi devant la justice de leur pays pour avoir abandonné leur fille adoptive. [KRISTINE BARNETT]

Une Américaine, qui avait adopté une petite fille de 6 ans en 2010, raconte avoir été victime d’une invraisemblable escroquerie. Elle accuse l’enfant d'être en réalité une sociopathe atteinte de nanisme. Après avoir fait changer officiellement son âge – elle serait née en 1989 et pas en 2003 –, la mère l'aurait abandonnée en 2013 avant de fuir.

Pendant les trois années de leur cohabitation, la petite Natalia aurait multiplié les actes terrifiants. Elle aurait par exemple tenté de pousser sa mère adoptive Kristine contre une clôture électrique, versé de la javel dans son café et enfin menacé de la poignarder, ainsi que son ex-époux, Michael Barnett, dans leur sommeil. Convaincu d'avoir affaire à une adulte, pour plusieurs raisons, le couple aurait, selon la presse britannique, réussi à faire changer sa date de naissance à l'état-civil. Natalia, devenue majeure, aurait alors été laissée dans un appartement d’Indiana par ses parents, sans crainte de poursuites judiciaires. Ils se sont ensuite exilés au Canada, afin de rompre définitivement les liens avec elle.

D'après Kristine Barnett, des examens dentaires pratiqués sur la naine auraient permis d’établir qu’elle avait menti sur son véritable âge, sans que celui-ci ait jusque-là pu être formellement déterminé. «Natalia était une femme : elle avait ses menstruations et des dents d’adulte. Elle n’a jamais grandi, alors que même les enfants atteints de nanisme poursuivent leur croissance», explique-t-elle à la presse britannique.

18644386-7479061-_she_would_make_statements_and_draw_pictures_saying_she_wanted_t-a-18_1569284057703_5d89dadbe6403.jpg

Par ailleurs, d’autres investigations, cette fois menées auprès des services administratifs américains, ont révélé que la jeune fille, prétendument âgée de 6 ans, était en réalité née en 1989 en Ukraine, puis avait émigré aux Etats-Unis avec le reste de sa famille. Ses parents biologiques l’avaient ensuite abandonnée, avant qu’elle ne soit placée dans un foyer. Autres indices laissant à penser que Natalia avait menti sur son âge : selon sa mère adoptive, elle ne jouait jamais avec des poupées, recherchait la compagnie d’adolescents et utilisait un vocabulaire plutôt sophistiqué pour une jeune enfant.

Il demeure que le 11 septembre dernier, les Barnett, désormais divorcés, ont été accusés d’avoir abandonné Natalia par un juge de l’Indiana, et d'avoir falsifié l'état-civil de leur fille. Après s’être présentés à la police les 18 et 19 septembre, ils ont chacun été libérés contre deux cautions de 5.500 et 5.000 dollars. Ils devaient comparaître ce mardi devant la justice de leur pays.

adoptée par une nouvelle famille

De son côté, depuis les faits d'abandon, Natalia a trouvé une nouvelle famille d'adoption. Le pasteur Antwon Mans et sa femme Cynthia ont recueilli Natalia dès 2013, rapporte la presse anglo-saxonne.

Sur sa page Facebook, la mère partage de nombreuses photos de famille, sur laquelle Natalia apparait heureuse au côté des autres enfants de la famille. Bien loin des accusations portées par son ancienne mère adoptive. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles