Vers la fin de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine ?

Donald Trump et Xi Jinping pourraient signer un accord préliminaire, premier pas vers la fin de leur guerre commerciale, au début du mois de décembre, à Londres, lors d'un sommet de l'Otan. Donald Trump et Xi Jinping pourraient signer un accord préliminaire, premier pas vers la fin de leur guerre commerciale, au début du mois de décembre, à Londres, lors d'un sommet de l'Otan.[Brendan Smialowski / AFP]

Un premier pas vers la fin de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine ? Pékin a annoncé ce jeudi 7 novembre s'être mis d'accord avec Washington pour une levée «par étapes» des droits de douane punitifs que les deux pays se sont mutuellement imposés ces derniers mois.

«Durant les deux dernières semaines, les négociateurs en chef des deux pays ont mené des discussions sérieuses et constructives», a déclaré Gao Feng, le porte-parole du ministère chinois du Commerce. «Ils ont convenu d'une annulation par étapes et progressive des tarifs douaniers additionnels», a-t-il souligné lors d'une conférence de presse, les deux puissances étant engagées depuis 2018 dans une guerre commerciale sans pitié, à coup de taxes douanières supplémentaires, dont l'impact sur leurs économies (ainsi que sur la croissance mondiale) se fait durement ressentir.

Mais les négociations sont encore loin d'être terminées. Les deux gouvernements doivent encore trouver un terrain d'entente pour annuler leurs droits de douane additionnels «au même rythme et dans les mêmes proportions», a précisé Gao Feng. Pour Pékin, il s'agit de la condition sine qua non pour parvenir à la «phase 1» de l'accord, et espérer signer un premier «deal» partiel. 

La Chine pose ses conditions

Selon une source au fait des tractations, interrogée par Reuters, les négociateurs chinois souhaitent que les Etats-Unis annulent leur taxe de 15 % sur environ 125 milliards de dollars de produits chinois importés, entrée en vigueur le 1er septembre. Ils exigent également l'allègement des droits de douane antérieurs de 25 % imposés sur 250 milliards de dollars d'autres produits d'importation. La hausse des droits de douane américains sur 156 milliards de dollars de produits chinois (dont les téléphones portables, les ordinateurs portables et les jouets), prévue le 15 décembre, pourrait également être annulée.

«La guerre commerciale a commencé avec les droits de douane et doit prendre fin avec l'annulation de ces droits de douane», a estimé Gao Feng, sans donner de précisions quant au calendrier. En échange, la Chine s'est engagée à acheter davantage de produits agricoles américains, ouvrir ses marchés financiers et s’attaquer aux restrictions imposées aux denrées alimentaires américaines génétiquement modifiées.

Un accord partiel signé début décembre ?

La signature d'un accord préliminaire entre les deux pays sur leur différend commercial paraît dans tous les cas en bonne voie. Un premier texte devait initialement être paraphé par le président américain Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping mi-novembre au Chili, en marge d'un sommet des pays riverains du Pacifique (l'Apec). Mais l'événement a été annulé en raison de la crise sociale qui secoue ce pays.

Ce n'est que partie remise, Donald Trump ayant indiqué que les deux pays étaient «en train de choisir un nouvel endroit» pour la signature. Mais celle-ci ne devrait pas avoir lieu mi-novembre comme prévu à l'origine. Une visite aux Etats-Unis n'est en effet pas au programme de Xi Jinping la semaine prochaine, celui-ci devant seulement se rendre en Grèce et au Brésil.

Selon Reuters, elle pourrait être reportée au mois de décembre, et pourrait se dérouler à Londres, où le chef d'Etat chinois et son homologue américain doivent se retrouver, à l'occasion d'un sommet de l'Otan, les 3 et 4 décembre. Cela marquerait le début de la «phase 2», devant mener à la conclusion d'un accord final. Un texte que Donald Trump aimerait voir scellé avant le début de la campagne présidentielle 2020, celui-ci pouvant constituer un argument massue sur le chemin de sa réélection.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles