Oscar and The Wolf en concert

Max Colombie, entre ombre et lumiére. [© DR]

A 24 ans à peine, il a remporté le 9 janvier, trois MIA’s, équivalents belges des Victoires de la musique, dont celui de révélation de l’année, quelques mois après avoir sorti son premier album Entity.

 

Derrière Oscar and the Wolf - “Oscar pour le côté lumineux, le loup pour le côté sombre” - se cache une seule identité : Max Colombie. Tel James Blake ou Bon Iver, le Flamand est de cette génération où le synchrétisme musical est roi : il mêle pop, folk, soul, électro. Un écrin dansant pour des paroles qui évoquent une vie amoureuse faite de déceptions.

Mais c’est sur scène que sa musique vaporeuse prend toute sa dimension : se déhanchant dans des vêtements à paillettes, il sait entraîner le public dans son univers.

Oscar and the wolf, ce soir, Le Nouveau Casino (11e).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles