En images : le Kâma-Sûtra s'expose à la Pinacothèque

Les Quatre-vingt-quatre Asana (positions). Ecole de Nathdwara, Rajasthan. XVIIIe ou début du XIXe siècle. Aquarelle. 91,4 x 61 cm. Collection privée. [© Photo: Pinacothèque de Paris]

Depuis le 2 octobre, la Pinacothèque de Paris accueille une exposition-événement consacrée au mythique kâma-sûtra. Loin des clichés, c'est tout un art raffiné qu'on y découvre.

 

Intitulée "Le Kâma-Sûtra : spiritualité et érotisme dans l'art indien", l'exposition qui vient d'ouvrir ses portes à la Pinacothèque de Paris ne manquera pas de décevoir le visiteur aigrillard en quête d'images croustillantes.

Car le Kâma-Sûtra, aussi explicite soit-il (l'exposition est déconseillée aux mineurs), qu'il est donné de découvrir au gré des près de 350 oeuvres exposées - peintures, dessins, sculptures, révèle un art de vivre au raffinement souvent insoupçonné.

 

Une oeuvre complexe

L'érotisme qui s'y exprime dépasse l'acte génital stricto sensu et devient un acte social, artistique et religieux comme en témoignent les oeuvres qui mettent en scène les divinités de l'hindouisme.

Le Kâma-Sûtra aurait été écrit au IVe siècle par un brahmane. Composé de sept livres, il dépasse largement la seule question sexuelle.

 

 

 

Billetterie en ligne

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles