Immobilier : des villes en pleine mutation

Lyon, l'une des métropoles où beaucoup investissent.[Flickr / Carlos de Paz]

Investir dans des métropoles dynamiques s'avère souvent être une bonne idée.

 
 
Toulouse a le vent en poupe
toulouse_toits_depuis_boulbonne.jpg
[Crédits : Wikimedia / Camille Harang]
 
Régulièrement classée parmi les villes les plus attractives de France, la ­métropole toulousaine séduit par sa qualité de vie, le dynamisme de son ­industrie et la diversité de son offre universitaire. A cela s’ajoutent des taux ­intéressants, sous la barre des 2 %, et une augmentation du pouvoir d’achat immobilier dans la Ville rose, selon le dernier baromètre de Meilleurtaux.com.
 
Il n’en fallait pas plus pour que Toulouse attire plusieurs dizaines de milliers de nouveaux habitants chaque année. Et la promesse de création d’une ligne de TGV, qui permettra de rejoindre Paris en 3 heures en 2020, devrait encore amplifier cette tendance.
 
 
Bordeaux reste sur sa lancée
bordeaux_pave_chartrons.jpg
[Crédits : Wikimedia / Xavier Arnozan]
 
Au pays du vin et des cannelés, les prix de l’ancien sont toujours aussi élevés et ont même augmenté de 6 % l’an dernier.
 
Mais l’agglomération bordelaise a de nombreux atouts pour séduire les acheteurs : outre une liaison TGV, qui lui permettra, dans deux ans, de rejoindre Paris en 2 heures, la ville peut compter sur son dynamisme économique, encouragé par des groupes comme ­Thales ou Dassault, et les nombreux projets d’équipement, notamment le nouveau stade qui doit être livré à la fin du mois prochain. La perle de l’Aquitaine a ­également été élue «meilleure destination européenne 2015».
 
 
Nantes poursuit sa mue
quai_de_la_fosse_de_la_butte_saint-anne-_nantes.jpg
[Crédits : Wikimedia / Papie34]
 
Un campus étudiant dynamique, des projets d’aménagement urbains à la pelle et le titre de capitale verte de l’Europe décroché en 2013 : la liste des atouts de Nantes aux yeux des investisseurs s’allonge chaque année. Le chef-lieu de la Loire-Atlantique s’est notamment engagé dans la rénovation immobilière de son université, le réaménagement de l’île de Nantes et la construction de logements neufs en espace partagé.
 
La cité des Ducs peut également se targuer d’un marché immobilier très sain, équilibré en offre et demande, selon le récent palmarès de MeilleursAgents.com. Enfin, le taux d’achat immobilier nantais figure parmi les plus intéressants de France.
 
 
Lille et ses taux imbattables
16162713719_5215cede34_o.jpg
[Crédits : Flickr / Maëlick]
 
Au-delà de l’accueil cht’i pour les nouveaux arrivants, la capitale des Flandres a des atouts à faire valoir. Parfaitement située en Europe, la ville offre à ses habitants des lieux de vie culturelle, des infrastructures sportives et des installations universitaires de renom. Le tout pour des tarifs assez abordables, puisque le prix du mètre carré avoisine en moyenne 2 879 euros, selon le dernier baromètre de Meilleurstaux.com.
 
D’après ce dernier, c’est sur place que l’on trouve, parmi les principales villes françaises, l’un des taux négociés sur quinze ans les plus bas, à 1,55 %. Une politique foncière est par ailleurs mise en place par Lille Métropole, qui s’est fixée comme objectif de construire près de 6 000 logements neufs par an.   
 
 
Strasbourg fait l’affaire
4094869827_89e21141c6_o.jpg
[Crédits : Spiterman]
 
Tourné vers l’Europe, le chef-lieu de l’Alsace voit les choses en grand pour son avenir. Alors que le prix moyen de son parc immobilier reste modeste par rapport aux autres principales villes de France (2 405 euros le mètre carré en mars, selon le baromètre Meilleurtaux.com), Strasbourg vient de lancer officiellement les travaux de son futur quartier d’affaires international du Wacken, situé au nord de la ville.
 
Ce projet colossal, prévu pour être achevé en 2020, sera étalé sur près de 4 hectares et plus de 100 000 mètres carrés. Il verra naître de nouveaux hôtels, des bureaux, mais aussi des logements à proximité du centre-ville et des institutions européennes.
 
 
Lyon et sa vitalité économique
5652835379_ce7de8446a_o.jpg
[Crédits : Flickr / Guerric]
 
Offrant un savant mélange entre cadre de vie avantageux et vitalité économique, la capitale des Gaules reste une valeur sûre. Une métropole où le prix moyen du mètre carré est de 3 638 euros, selon les derniers chiffres de Meilleurstaux.com, et où les prix de l’immobilier ont reculé en un an d’environ 1 %, d’après un baromètre LPI Seloger. Les quartiers de la presqu’île et Croix-Rousse restent très prisés, mais d’autres ont aussi le vent en poupe.
 
C’est le cas de La Confluence, un espace de 150 hectares niché entre Rhône et Saône, autrefois dédié à l’industrie et aux transports. Plus au sud, le quartier de Gerland offre aussi des opportunités pour l’accès à la propriété, dans un territoire tourné notamment, au niveau professionnel, vers le secteur high-tech.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles