Pourquoi 2 communiqués de soutien à Laeticia Hallyday signés Jean Reno ont été publiés

Jean Reno, lors des funérailles de Johnny Hallyday, le 9 décembre 2017. [Yoan VALAT / POOL / AFP]

Jeudi, deux communiqués de soutien à Laeticia Hallyday, signés par Jean Reno, ont été publiés dans la presse. Mais l'acteur a tenu à démentir et à faire savoir dans la soirée qu'il «ne souhaite (...) pas s'exprimer sur cette situation».

Ce démenti intervient «à la suite des différentes déclarations parues aujourd'hui en son nom dans la presse», a déclaré l'agent de Jean Reno sur BFMTV. Un couac qui fait régner un peu plus la confusion dans le camp de Laeticia Hallyday.

L'acteur et la veuve de Johnny Hallyday s'étaient mis d'accord à New York sur un communiqué, selon les informations du Figaro. Jean Reno devait le rédiger lui-même mais c'est finalement les avocats de Laeticia Hallyday qui s'en sont chargés. Le communiqué est alors envoyé jeudi 22 février à RTL qui l'a diffusé à 18 heures sur son antenne.

«Ne laissons pas gagner la médisance et la haine»

«Je suis en colère aujourd'hui face au déferlement de mensonges venus piétiner l'honneur de celui que j'ai tant aimé mais aussi celui de son épouse, Laeticia et de ses filles, Jade et Joy, peut-on lire dans le communiqué. C'est donc par amour et seulement par amour, (que Johnny Hallyday) dicta ses dernières volontés, en pleine conscience et en pleine possession de ses facultés.»

Mais les avocats de Laeticia Hallyday ont aussitôt déclaré que ce communiqué avait été envoyé «par erreur par une assistante» et que les propos tenus sont «juridiquement» dangereux. Le communiqué est retiré du site de la radio, avant qu'une deuxième version moins vive soit transmise à l'AFP. «Johnny était un océan d'amour, il aimait la vie, il aimait son public et plus que tout, il aimait sa femme et ses enfants, chacun de ses enfants», est-il écrit dans ce deuxième communiqué.

«Loin de moi l'idée de préjuger de la douleur de la perte d'un père, mais je ne peux imaginer qu'un frère et une soeur ainés, aujourd'hui adultes, ne soient pas bouleversés, outrés, par l'injustice et les insultes, parfois racistes, dont leurs petites soeurs, enfants et innocentes, font l'objet», poursuit-il. «Au nom de cet amour que nous lui avons porté, de celui qu'il nous a donné et pour la paix de son âme, ne laissons pas gagner la médisance et la haine.»

Mais cette deuxième version n'a pas convaincu Jean Reno, qui a démenti jeudi soir avoir pris la défense de Laeticia Hallyday et juge que c'est «une affaire familiale et d'ordre privé». La veuve du chanteur devrait bientôt publier son propre communiqué.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles