Braquage de Kim Kardashian : le suspect arrêté mardi a été mis en examen et écroué

Kim Kardashian séjournait dans un hôtel particulier du 8e arrondissement de Paris au moment du braquage, survenu en octobre 2016.[TARA ZIEMBA / AFP]

Un homme qui avait été arrêté sur la Côte d'Azur et placé en garde à vue mardi, dans le cadre de l'enquête sur le braquage de Kim Kardashian, survenu en octobre 2016, a été mis en examen et placé en détention provisoire.

L'homme, âgé de 28 ans et interpellé sur commission rogatoire du juge d'instruction, a été mis en examen notamment pour «vol avec arme en bande organisée», «séquestration» et «association de malfaiteurs», a précisé cette source. Dix autres suspects sont mis en examen dans cette enquête, dont deux sont encore en détention provisoire.

Dix personnes ont déjà été mises en examen, dont six actuellement en détention, pour le spectaculaire braquage de la star dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016.

Présente à Paris pour la Fashion Week, elle séjournait dans un hôtel particulier du 8e arrondissment dans lequel elle avait ses habitudes.

300.000 euros retrouvés

Vers 2h30 du matin, après avoir neutralisé le veilleur de nuit, cinq hommes armés étaient montés masqués et avec des brassards siglés «police» dans l'appartement de la star américaine. La star de télé-réalité avait été ligotée, baîllonnée et enfermée dans la salle de bain pendant que les braqueurs s'emparaient d'un butin de bijoux d'une valeur estimée à 9 millions d'euros. Son garde du corps avait été menotté. La bague de mariage de la starlette, estimée à 4 millions d'euros, avait notamment été volée.

«Ils m'ont attachée et mis des câbles en plastique et du scotch sur les mains, puis m'ont scotché ma bouche et mes jambes, avait raconté Kim Kardashian. Ils m'ont portée dans ma salle de bains, plus précisément dans ma baignoire.»

Les enquêteurs pensent qu'une partie du butin a été écoulé en Belgique. Jusqu'à présent, seule la somme de 300.000 euros en liquide a été retrouvée lors d'une perquisition.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles