Snoop Dogg et Stevie Wonder aux funérailles de Nipsey Hussle à Los Angeles

Le rappeur de 33 ans a été assassiné le 31 mars 209 dans les rues de Los Angeles[KYLE GRILLOT / AFP]

Près de deux semaines après le décès de Nipsey Hussle, proches et anonymes se sont réunis au Staples Center pour rendre hommage au rappeur tué par balles dans les rues de Los Angeles.

Retransmise sur différentes chaînes américaines, la cérémonie a duré plusieurs heures et a vu défiler sur scène de nombreuses personnalités telles que Snoop Dogg ou encore Stevie Wonder, que Nipsey Hussle avait évoqué dans son titre «Ocean Views», dans lequel il expliquait comment il aurait souhaité que se déroulent ses funérailles. 

«C'est inacceptable. C'est presque comme si le monde devenait aveugle», a déploré Stevie Wonder quant à la legislation sur le port d'armes aux Etats-Unis, avant d'interpréter deux de ses titres.

Plusieurs discours poignants ont également été prononcés devant la foule, notamment celui de Lauren London, la petite-amie de Nipsey Hussle et mère de son deuxième enfant. «J'ai mal pour mon fils de deux ans qui ne se souviendra probablement pas à quel point son père l'aimait», a déclaré la jeune femme, qui dévoilait sur Instagram son nouveau tatouage à l'effigie du rappeur. 

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Real Love Never Dies When you see me, you will always see him #LoveYouHussle #TMC

Une publication partagée par Lauren London (@laurenlondon) le

Quelques jours plus tôt, les 21.000 places proposées en ligne gratuitement par les organisateurs de l'évènement s'étaient arrachées en seulement quelques minutes. 

Les hommages des absents

Si elles n'ont pas pu se rendre à la cérémonie, de nombreuses personnalités ont tenu à rendre hommage au rappeur à travers des textes transmis à la famille. «Quand la plupart des gens du quartier de Crenshaw, où il a grandi, voyait seulement des gangs, des balles et du désespoir, Nipsey voyait du potentiel. Il voyait de l'espoir. Il voyait une communauté qui, malgré ses failles, lui a appris à ne jamais abandonner [...]», a notamment écrit Barack Obama

Le rappeur Jay Z, qui en 2013 avait acheté 100 exemplaires de «Creenshaw», le disque du défunt mis en vente à 100 dollars, a également tenu à rédiger quelques mots en sa mémoire : «Le monde n'a pu voir qu'une infime part de ton génie. Tu étais une âme curieuse qui évoluait à une vitesse tellement inspirante [...] Repose en paix, King [...]». 

Suite au meurtre de Nipsey Hussle, un homme appelé Eric Holder avait été identifié comme auteur du crime grâce à des caméras de surveillance. Rapidement interpellé, il a plaidé non coupable et est actuellement incarcéré dans une prison du sud de Los Angeles.  

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles