Le cofondateur de Twitter reçu par plusieurs candidats

Le président et cofondateur de Twitter, Jack Dorsey, s'est rendu mercredi au QG de campagne de plusieurs candidats, rencontrant notamment dans la matinée François Hollande et François Bayrou, a constaté l'AFP.[AFP]

Le président et cofondateur de Twitter, Jack Dorsey, s'est rendu mercredi au QG de campagne de plusieurs candidats, rencontrant notamment dans la matinée François Hollande et François Bayrou, a constaté l'AFP.

Arrivé au siège parisien du Modem en fin de matinée avec sa garde rapprochée à bord de deux limousines noires, Jack Dorsey, 35 ans, s'est refusé à toute déclaration, tant avant qu'après son entretien avec le dirigeant centriste.

Le jeune patron américain devait ensuite déjeuner avec l'état-major de campagne de Nicolas Sarkozy avant de rencontrer ce dernier au Palais de l'Elysée.

En début de matinée, il avait lui-même tweeté "matinée magnifique à Paris, je vais rencontrer le candidat à la présidentielle François Hollande, avez-vous des questions à lui poser ?". Deux heures et une minute plus tard, il récidive: "En route pour voir François Bayrou, des questions pour lui ?".

Le site de microblogging lancé il y a six ans a pris une place importante dans la vie politique, même si le nombre d'abonnés aux comptes Twitter des candidats reste limité (195.000 pour Hollande, 122.000 pour Sarkozy, 90.000 pour Bayrou).

Les stars de Twitter comptent leurs "followers" (abonnés) en millions à l'instar Barak Obama (13 millions) ou Lady Gaga (20,7 millions).

Mardi, les trois candidats avaient chacun souhaité la bienvenue à Paris à M. Dorsey via leur compte.

À suivre aussi

Le rockeur Neil Young, lors d'un concert à Québec au Canada, le 6 juillet 2018 [Alice Chiche / AFP/Archives]
Etats-Unis Neil Young veut devenir citoyen américain pour voter en 2020
People Kanye West dit vouloir briguer la présidence des Etats-Unis en 2024
La procédure de destitution n'a pas fini de faire les gros titres, puisque la Chambre des représentants a adopté ce jeudi une résolution approuvant l'enquête visant Donald Trump.
élection Etats-Unis : à un an de la présidentielle, la procédure de destitution de Trump cannibalise la campagne

Ailleurs sur le web

Derniers articles