Mélenchon : "Je ne fais pas une fixation sur le FN"

Jean-Luc Mélenchon (g) et Marine[AFP]

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche aux législatives à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), a assuré mardi à Oignies pour les débuts de sa campagne ne pas faire "une fixation sur le FN", même si son duel avec Marine Le Pen dans cette circonscription est attendu.

"Le FN, c'est un aspect. Je ne viens pas faire une fixation sur le FN", a affirmé M. Mélenchon sur le marché d'Oignies.

"Je viens redonner du courage à tous les autres, leur rappeler leurs fondamentaux, leurs valeurs, tout ce pour quoi nous nous battons : la justice sociale..." a-t-il dit, ajoutant: "Et, au passage, je compte bien qu'on arrive à convaincre des gens qui se sont laissés dire +Pourquoi pas le FN?+. Ils diront +Finalement non, c'est Mélenchon qui a raison+. Le problème, c'est le financier, ce n'est pas l'immigré."

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a lancé sa campagne lundi en cherchant à reléguer Jean-Luc Mélenchon au rang d'adversaire secondaire. "Dans cette circonscription socialiste, mon principal adversaire y sera le candidat socialiste", Philippe Kémel, a déclaré Mme Le Pen, troisième du premier tour de la présidentielle, loin devant Jean-Luc Mélenchon.

Philippe Kémel a de son côté déclaré que la 11e circonscription du Pas-de-Calais n'était "pas un théâtre", ni le lieu pour "des joutes Front (national) contre Front (de gauche)".

Vous aimerez aussi

Mouvement social Mélenchon, Besancenot, Poutou... Ces politiques qui défilent aux côtés des «gilets jaunes» à Paris
Jean-Luc Mélenchon : "Il y a des similitudes dans l'absurde" entre la situation en France et celle en Algérie
Politique Jean-Luc Mélenchon : «Il y a des similitudes dans l'absurde» entre la situation en France et celle en Algérie
Interview Aurore Bergé sur la tribune de Jean-Luc Mélenchon : «Je trouve ça assez affligeant»

Ailleurs sur le web

Derniers articles