Mariani : "l'UMP n'est pas une réussite"

Le député UMP Thierry Mariani, chef de file de la Droite populaire, estime que l'UMP, qui renouvellera ses instances dirigeantes en novembre, n'est pas une réussite et n'a jamais su rassembler la totalité de la droite et du centre.[AFP] Le député UMP Thierry Mariani, chef de file de la Droite populaire, estime que l'UMP, qui renouvellera ses instances dirigeantes en novembre, n'est pas une réussite et n'a jamais su rassembler la totalité de la droite et du centre.[AFP]

Le député UMP Thierry Mariani, chef de file de la Droite populaire, estime que l'UMP, qui renouvellera ses instances dirigeantes en novembre, n'est pas une réussite et n'a jamais su rassembler la totalité de la droite et du centre.

"L'UMP a été créée en 2002 pour rassembler la droite et le centre. Est-ce aujourd'hui une réussite? Je ne le pense pas", déclare le député des Français de l'étranger.

"Nous n'avons jamais su rassembler la totalité de la droite et du centre puisque très souvent, sur certains dossiers sensibles, l'ex-gouvernement a pris des positions médianes pour ne mécontenter personne, mais au bout du compte personne n'était satisfait", poursuit l'ancien ministre des Transports.

"Le problème de cette fusion entre le RPR et l'UDF est que nous avons donné l'impression que l'UMP n'était pas assez à droite", ajoute M. Mariani. "Avoir deux formations politiques distinctes" pour constituer une aile droite et une aile centriste "ne me choquerait pas", indique-t-il d'ailleurs.

Le collectif de la Droite populaire a perdu environ la moitié de ses 43 députés lors des dernières élections législatives, en juin dernier.

Interrogé sur l'épineux sujet d'éventuelles alliances avec le FN, il estime que "notre électorat a besoin de comprendre pourquoi l'UMP ne peut pas faire d'accords, même locaux, avec le parti de Marine Le Pen".

"La période de dédiabolisation du FN étant finie, il ne faut plus expliquer qu'on ne peut pas voter Le Pen à cause de déclarations xénophobes. Insistons plutôt sur le fait que son programme économique est purement socialiste et que ses propositions sur le plan européen sont illusoires", explique Thierry Mariani. Et de distinguer l'UMP, qui "est dans la résolution des problèmes", et le FN, qui "se complaît dans la dénonciation permanente des souffrances".

Vous aimerez aussi

débat Réforme ferroviaire : l'UMP en ordre dispersé
Le député UMP du Vaucluse et ancien ministre Thierry Mariani le 19 novembre 2012 à Paris [Miguel Medina / AFP/Archives]
Thierry Mariani Mariani suggère de repousser l'élection à l'UMP
Thierry Mariani en juin 2012 au siège de l'UMP
Interview Thierry Mariani : "Nous mettons en garde contre les contrefaçons"

Ailleurs sur le web

Derniers articles