L'Elysée explique pourquoi Hollande n'a pas voulu utiliser de parapluie à l'île de Sein

François Hollande pendant son discours sous une pluie battante sur l'île de Sein, lundi 25 août. François Hollande pendant son discours sous une pluie battante sur l'île de Sein, lundi 25 août. [FRED TANNEAU / AFP]

En pleine tempête gouvernementale, François Hollande a tenu lundi 25 août un discours sous des trombes d'eau pour le 70e anniversaire de la Libération, sur l'île de Sein (Finistère). Les images du président trempé par la pluie n'ont pas manqué de susciter les moqueries sur les réseaux sociaux. A tel point que l'Elysée a justifié l'absence de parapluie pour abriter le chef de l'Etat.

 

C'est sous une pluie battante et sans être abrité que le président François Hollande a prononcé son discours à l'occasion des commémorations du 70e anniversaire de la Libération sur l'île de Sein (Finistère).

 

hollande_sein_fred_tanneau_afp.jpg

Un garde du corps tient un parapluie fermé pendant le discours de François Hollande sur l'île de Sein (FRED TANNEAU / AFP)

 

Son intervention en pleine tempête gouvernementale, et les images du président trempé, ont suscité de nombreuses railleries sur les réseaux sociaux. D'autant plus qu'un garde du corps se tenait près de François Hollande avec un parapluie entre les mains.

 

Face au déferlement de moqueries, l'Elysée est monté au créneau pour expliquer pourquoi le chef de l'Etat n'avait pas voulu s'abriter.

Dans un message posté dans l'après-midi sur le compte Facebook de la présidence de la République, l'Elysée explique que François Hollande "a fait face aux conditions climatiques difficiles, pour honorer la mémoire des 128 résistants sénans qui ont combattu de 1940 à 1945, par tous les temps".

 

 

Ce mardi 26 août, la journaliste d'Europe 1 Caroline Roux a rapporté que l'Elysée a expliqué que l'absence de parapluie était volontaire. "Il voulait être traité comme les participants à la cérémonie et cela démontre qu'il est résistant et dur au mal, qu'il peut affronter la tempête", a-t-elle déclaré citant le palais présidentiel. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles