L'UMP ne pourra pas présenter Sarkozy en 2017 selon 63% des Français

Nicolas Sarkozy, lors de son premier meeting après l'annonce de son retour, à Lambersart, le 25 septembre 2014.[PHILIPPE HUGUEN / AFP]

Selon un sondage i>Télé / Le Parisien, une majorité des Français pense que l’UMP ne pourra pas présenter Nicolas Sarkozy comme candidat à la Présidentielle de 2017.

 

Depuis son retour au premier plan, Nicolas Sarkozy connait un tassement dans les sondages. Si son statut de favori pour la présidence de l’UMP n’est pas remis en cause, on observe un fléchissement de sa cote de popularité à l'échelle nationale.

Une tendance qui se confirme dans un sondage dévoilé par i>Télé et Le Parisien samedi matin. Selon 63% des Français, en raison des affaires en cours, l’UMP ne pourra pas présenter Nicolas Sarkozy comme candidat pour les présidentielles. Soit huit points de plus qu’il y a un mois.

 

Incertitudes

Dans le détail, ils sont 91% des sympathisants de gauche à penser que le premier parti de droite devrait renoncer à présenter l’ex-président contre 62% du côté des sympathisants de droite qui estiment à l’inverse qu’une telle candidature pourrait être possible.

Autre révélation de ce sondage, on apprend que 61% des Français jugent que Nicolas Sarkozy est traité comme n’importe quel justiciable dans les affaires qui le concernent. A droite, ils sont 66% à juger que l’ancien chef de l’Etat est jugé plus durement "pour des raisons politiques".

 

Juppé remonte

Toujours est-il que Nicolas Sarkozy peine maintenant à convaincre, y compris les sympathisants de droite. Selon un autre sondage, Alain Juppé serait en tête des intentions de vote en cas de de primaire pour 2017.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles