Deux heures en direct avec un président : quelques précédents

Hollande à l'Elysée. Photo d'illustration. [[Archives AFP]]

L'émission de radio à laquelle participe lundi matin en direct et deux heures durant le président François Hollande sur France Inter se singularise par sa durée et le média choisi, mais des formats similaires ont déjà été utilisés surtout à la télévision.

 

La parole présidentielle, traditionnellement dispensée lors de conférences de presse parfois longues ou d'interviews politiques, s'est libérée dans les années 1980 à partir de la présidence de François Mitterrand avec des émissions télévisées diffusées en prime time.

> FRANÇOIS MITTERRAND (1981-1995) innove avec "Ça nous intéresse, Monsieur le président" dont le ton vif plus que la durée surprend les Français (1H40 le 28 avril 1985, 1H20 le 15 décembre 1985, 1H le 2 mars 1986) animé sur TF1 par Yves Mourousi qui n'hésite pas à s'asseoir sur un coin du bureau présidentiel.

Pour arracher le oui au référendum sur le traité européen de Maastricht, il participe le 3 septembre 1992 à trois heures d'émission sur TF1 depuis la Sorbonne ("Aujourd'hui l'Europe"), répondant aux questions d'un panel de 14 Français et dialoguant en direct avec l'opposant Philippe Séguin. Et avant des élections législatives désespérées, il répond en février 1993 en direct aux questions par Minitel de téléspectateurs sur France 3 pendant deux heures sur deux soirées consécutives (18-19 février) puis sur RFO le 24 février pour l'outre-mer.

> JACQUES CHIRAC (1995-2007) a un dialogue serré le 12 décembre 1996 pendant plus de deux heures en direct sur TF1 ("Les Français s'interrogent, le président répond") avec cinq journalistes, la plupart non familiers des interviews politiques. Soixante jeunes et vingt adultes anonymes sont installés autour de l'estrade sur laquelle il s'exprime.

Le 14 avril 2005, en plein débat sur la Constitution européenne, il innove en dialoguant pendant deux heures avec 83 jeunes en direct sur quatre chaînes de télévision depuis l'Élysée ("Référendum: en direct de l'Élysée"), avec pour meneurs de jeu des animateurs et non des journalistes politiques mais échoue à convaincre les électeurs de voter "oui" au référendum prévu le 29 mai suivant.

 

> NICOLAS SARKOZY (2007-2012), friand de télévision, opte pour l'échange en direct avec un panel de Français choisis par TF1 durant deux éditions de "Paroles de Français" (plus de deux heures le 25 janvier 2010 et 2H30 le 10 février 2011).

Le 6 mars 2012, à un mois et demi d'une élection présidentielle qu'il perdra, il participe pendant 2H40 à l'émission politique phare de France 2, "Des paroles et des actes".

> FRANÇOIS HOLLANDE (élu en 2012), moins présent à la télévision, répond le 6 mai 2014 au matin durant une heure sur la radio RMC et BFMTV aux questions du journaliste Jean-Jacques Bourdin puis à celles des auditeurs et téléspectateurs.

Il se prête ensuite au jeu des questions-réponses en direct sur TF1 le 6 novembre 2014 ("En direct avec les Français", 1H30) avec trois journalistes et quatre Français, poursuivant même l'interview pendant un quart d'heure via le site internet de la chaîne, une première.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles