Valls salue l'amitié entre la France et le Maroc

Manuel Valls, Premier ministre, a salué les relations franco-marocaines [AFP]

Manuel Valls a salué dimanche "l'amitié" entre la France et le Maroc, applaudissant un "lien qui résiste à tout", lors d'une remise de décorations décernées par le Maroc à trois dignitaires religieux à l'Institut du Monde Arabe, à Paris.

 

La princesse du Maroc Lalla Meryem remettait, en présence du Premier ministre, des décorations royales à trois représentants des religions musulmane, juive et catholique en France : Khalil Merroun, recteur de la mosquée d'Evry, Michel Serfaty, rabbin de Ris-Orangis, et Michel Dubost, évêque d'Evry. 

Le ministre des Habous et des affaires islamiques marocain Ahmed Toufiq, l'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, et l'ambassadeur itinérant du roi Mohamed VI, Serge Berdugo, étaient présents à cette cérémonie.

"C'est l'occasion pour moi (...) de saluer l'amitié entre la France et le Maroc. Il peut y avoir parfois des incompréhensions, mais la force de l'Histoire, les liens d'amitié, ce bond permanent qui existe entre nos deux pays ont un rôle essentiel. Chacun de l'autre coté de la Méditerranée, ce lien résiste à tout", a déclaré Manuel Valls devant de nombreuses personnalités politiques, religieuses, et du monde de la culture.

"C'est un beau symbole, que cette cérémonie ait lieu aujourd'hui, au moment ou nous savons qu'une nouvelle ère des relations entre nos deux pays est en train de se construire", s'est réjoui le Premier ministre.

M. Valls a répété sa "fierté" de rendre hommage à "trois citoyens illustres de notre pays, du Maroc, du département de l'Essonne", dans un "lieu de culture et de dialogue, de pédagogie et d'érudition", et en lien avec le Maroc, "pays de diversité". 

"Il y a peu de pays au monde (...) où l'on proclame à la fois avec tant de force la laïcité (...) et où l'on célèbre avec le même bonheur un évêque, un rabbin, un recteur de mosquée", a-t-il poursuivi.

"Par ce geste, le roi Mohammed VI honore non seulement la France (...) mais il permet de réunir les trois grands monothéismes, trois grandes religions qui partagent les mêmes valeurs, qui ont irrigué les grandes civilisations", a affirmé M. Valls.

"C'est aussi un symbole, qui montre que ce n'est pas parce que la France ne reconnait aucun culte qu'elle les ignore. La laïcité, ce n'est pas la lutte contre la religion, c'est la coexistence pacifique de l'État et des religions, la liberté de croire ou de ne pas croire", a-t-il ajouté.

Le président de l'IMA Jack Lang s'est félicité d'une "belle journée" célébrant "l'amitié pleinement renouée" des deux pays, sous des applaudissements nourris. "Jamais la flamme de notre passion pour le Maroc n'a vacillé", a-t-il dit.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles