Conférence de presse : les principales déclarations de François Hollande

François Hollande le 5 février 2015 lors de la conférence de presse.[ALAIN JOCARD / AFP]

François Hollande s'est décrit jeudi en président de gauche "depuis le début" de son quinquennat, a clamé sa volonté de "prolonger l'esprit de janvier" après les attentats de Paris, avec des annonces sur l'éducation et le service civique. Voici ses principales déclarations.

 

Unité nationale :

"L'esprit de janvier 2015, je dois le prolonger".

 

Education :

François Hollande annonce "de nouveaux moyens" contre le décrochage scolaire.

 

Défense

Le chef de l'Etat a annoncé une "modernisation" de la force de dissuasion nucléaire "autant qu'il est nécessaire".

"J'aurai également à m'exprimer (sur la dissuasion). La France est une grande nation, membre permanent du conseil de sécurité de l'ONU, qui a aussi la capacité nucléaire. Ce débat n'est pas ouvert en France - il l'a été -", a -t-il rappelé.

"Je propose (...) un nouveau contrat civique avec la mise en place d'un service universel pour les jeunes, la création d'une réserve citoyenne pour tous les Français, tous ceux qui veulent participer à l'élan collectif, donner le meilleur d'eux-mêmes, et le renforcement de la démocratie participative".

 

Développement économique :

Création d'une "agence nationale de développement économique sur les territoires". Cette nouvelle agence serait comparable à "l'Anru, l'agence pour la rénovation urbaine" mais "à l'échelle des territoires".

 

Ukraine : 

 

François Hollande se rend à Kiev avec Angela Merkel jeudi après-midi. "La France veut éviter la guerre" en Ukraine, a précisé le chef de l'Etat.

Grèce : 

"Le rôle de la France, c'est de trouver une solution". François Hollande a indiqué avoir recommandé au Premier ministre grec Alexis Tsipras d'aller voir la chancelière allemande Angela Merkel, qui "le recevra".

 

Terrorisme : 

"La République sera intraitableimplacable et elle sera aussi irréprochable pour les libertés et pour le droit".

 

Laïcité :

"La laïcité n'est pas négociable car elle nous permet de vivre ensemble".

 

Emploi : 

François Hollande a affirmé qu'il fallait "aller plus loin encore" pour relancer l'économie et lutter contre le chômage, notamment celui de longue durée ou des jeunes.

 

Vous aimerez aussi

Fin de vie La proposition de loi sur la fin de vie adoptée
Marée du siècle La marée du siècle : un phénomène lié à l'horlogerie céleste
exécution Vidéo de l'EI : le rectorat ne confirme pas que l'enfant est toulousain

Ailleurs sur le web

Derniers articles