En direct : large victoire de la droite et du centre

Nicolas Sarkozy à l'issue de son intervention, peu après 20H00, le 29 mars. [ERIC FEFERBERG /AFP]

Les Français étaient appelés à se rendre dans leurs bureaux de vote ce dimanche 29 mars à l'occasion du second tour des élections départementales. Résultats, réactions, suivez le scrutin en direct.

 

>>> Toutes les principales déclarations des leaders politiques

 

23h30 : Fin du direct.

 

22h55 : L'UMP fait un grand chelem à Nice en remportant neuf cantons sur neuf.

 

22h50 : Mayotte bascule à son tour dans le giron de la droite. La Réunion suit le même mouvement.

 

22h40 : Le Cher et l'Ain basculent à droite.

 

22h30 : L'UMP revendique la victoire dans les Bouches-du-Rhône. Résultat confirmé de source officielle.

 

22h25 : Pour le Front National, qui ne remporte la victoire dans aucun département, ce second tour confirme une forte implantation mais ne saurait être un triomphe.

 

22h15 : Le Parti Communiste conserverait le Val-de-Marne selon le cabinet de la présidence.

 

22h10 : La Seine-et-Marne l'Isère et l'Indre-et-Loire basculent à droite.

 

21h55 : Pour la droite et le centre, il s'agit d'un véritable raz-de-marée avec le gain de 66 à 70 départements.

 

21h50 : Pour ce deuxième tour, seulement un Français sur deux s'est rendu aux urnes.

 

21h40 : Le PS perd le département de l'Essonne. "Les carottes sont cuites" a déclaré Jérôme Guedj (PS, frondeur) qui présidait le département.

 

21h20 : Marion Maréchal - Le Pen annonce que le FN n'a pas réussi à faire la conquête du Vaucluse. Florian Philippot estime pour sa part que le FN de devrait pas remporter de départements compte-tenu de ses informations.

 

21h15 : La Charente, la Saône-et-Loire, la Creuse, le Doubs, l'Oise, l'Aisne et les Deux-Sèvres, le département de Ségolène Royal, basculent également à droite.

 

21h00 : A l'issue du second tour des élections départementales, on compterait de 1.125 à 1.155 cantons à droite, de 746 à 776 à gauche et de 44 à 54 au FN selon une estimation de l'institut CSA.

 

20h45 : La droite remporte le Territoire de Belfort, l'Allier, la Drôme, le Nord, le Jura, la Seine-Maritime, les Pyrénées-Atlantiques et les Côtes-d'Armor. Le département symbolique de la Corrèze, bascule également à droite.

 

20h30 : Les premiers résultats commencent à tomber. La gauche gagne la Lozère et conserve la Meurthe-et-Moselle. La droitre, se son côté, remporte les Pyrénées-Atlantiques et le Doubs.

 

20h25 : Marine Le Pen confirme une "forte augmentation des scores" pour le FN, se satisfaisant d'un niveau électoral "exceptionnel", "socle des victoires de demain".

 

 

20h15 : Nicolas Sarkozy s'est réjoui d'une nette victoire du centre et la droite, affirmant que jamais sa famille politique "n'avait gagné autant de départements" et qu'il s'agissait d'un "désaveu sans appel" envers le gouvernement.

 

 

20h12 : Après cette nouvelle défaite, les frondeurs du PS appellent à un "contrat de rassemblement" de toute la gauche

 

20h10 : Dans un discours prononcé à l'annonce des résultats, Manuel Valls a confirmé une "victoire de la droite républicaine" et un "net recul" d'une gauche "trop dispersée". Le Premier ministre a par ailleurs regretté un "score trop élevé pour l'extrême-droite".

 

20h05 : Il s'agit d'une grosse défaite pour la gauche qui perdrait 26 à 30 départements selon les premières estimations.

 

20h : Selon Institut CSA, la droite et le centre remporteraient 66 à 70 départements, la gauche 27 à 31 et le FN 0 à 2.

 

18h30 : Les députés PS frondeurs s'exprimeront via un communiqué sitôt les résultats tombés.

 

18h00 : Le Premier ministre Manuel Valls devrait suivre la soirée électorale de Matignon en compagnie d'autres ministres. 

 

17h20 : Selon l'Ifop et Harris Interactive, l'abstention finale estimée sera comprise entre 50,5% et 51%.

 

17h15 : Comme à midi, c'est en Haute-Corse qu'on enregistre le plus haut taux de participation avec 65,84%. En queue de peloton, on retrouve la Seine-Saint-Denis avec 25,24% de votants.

 

17h05 : Le chiffre fourni par le ministère de l'Intérieur est légèrement inférieur à celui de la semaine dernière, à la même heure. Au premier tour, 42,98% des inscrits s'étaient rendus aux urnes à 17h.

 

17h00 : Un second taux de participation est tombé. A l'heure actuelle, 41,94% des inscrits se sont rendus aux urnes, contre 36,20% en 2011.

 

14h15 : Si le scrutin venait se clore par une défaite du PS, François Hollande n'entend pas remanier son gouvernement.  

 

12h25 : La Haute-Corse fait figure de meilleure élève avec une participation de 26,22%, suivie de l'Aude (24,32%), des Landes (23,57%) et de la Dordogne (23,44%). C'est en région parisienne, où il est possible de voter jusqu'à 20h00 que la participation est la plus basse, avec la Seine-Saint-Denis (6,39%), les Yvelines (8,18%), l'Essonne (9,08%), les Hauts-de-Seine (9,28%), le Val-de-Marne (10,75%) et le Val-d'Oise (12,2%).

 

12h00 : Les premiers chiffres de la participation sont tombés. A midi, 15,63% des électeurs se sont déjà rendus, contre 13,68% en 2011 lors des élections cantonales. Au premier tour, à la même heure, la participation était de 18,02%

 

11h05 : Des Femens se sont invitées devant le bureau de vote de Marine Le Pen à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), quelques minutes avant que la Présidente du Front national glisse son bulletin dans l'urne. 

11h00 : Le Premier Ministre Manuel Valls s'est rendu à Evry, où il a été maire de 2001 à 2012. A cette occasion, il s'est exprimé sur la mise en examen d'un directeur d'école soupçonné de viols sur ses élèves. Il estime qu'il y avait eu "des défaillances et sans doute des fautes.

 

09h15 : Avec 1.107 binômes présents au second tour de ces élections, le Front naional pourrait se retrouver en tête dimanche soir de certains conseils départementaux. Le point sur 7 départements qui pourraient basculer en faveur du FN.

 

8h20 : Le Président François Hollande ne sera pas présent en France lors de ce second tour. Il est à Tunis où est organisée une marche contre le terrorisme. Mais le chef de l'Etat n'a pas oublié ce matin de glisser son bulletin dans l'urne de son bureau de vote de Tulle.

 

08h00 : Les bureaux de vote ont ouverts en métropole, excepté à Lyon et à Paris où ces élections n'ont pas lieu. Ils seront ouvert jusqu'à 18h00 voir 19h00 dans les villes moyennes, et 20h00 dans les grandes villes et en région parisienne.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles