Le congrès fondateur des "Républicains" s'ouvre à Paris

Les militants se retrouvent pour le congrès fondateur des Républicains [UMP PRESS SERVICE / AFP]

Le "congrès fondateur" du mouvement "Les Républicains", nouveau nom de la désormais défunte UMP, s'est ouvert samedi en milieu de matinée, en présence de plusieurs milliers de personnes, rassemblées porte de la Villette à Paris.

 

"J'ai l'honneur et le plaisir de déclarer ouvert le congrès fondateur des Républicains", a lancé le député Sébastien Huyghe, insistant sur sa nouvelle qualification de "porte-parole des Républicains", après avoir été, comme sa collègue Isabelle Le Callennec présente à ses côtés, porte-parole de l'UMP depuis l'élection de M. Sarkozy à sa présidence, en novembre 2014.  

La journée sera close vers 16h00, après un discours de Nicolas Sarkozy.

Selon M. Huyghe, "c'est une nouvelle page de l'histoire politique de notre pays qui s'ouvre". Il a rendu hommage à ces militants "Républicains", qui "ne veulent pas succomber au déclin, au repli, au fatalisme".

"On va avoir besoin de vous dans les années qui viennent", a lancé Mme Le Callennec.

 

Les noms de Hollande et Taubira sifflés

Une soixantaine de personnalités se relaieront tout au long de la journée. Le député Edouard Courtial a déclenché quelques sifflets en lançant le nom du président François Hollande. Son collègue Daniel Fasquelle en a provoqué de bien plus forts en prononçant celui de Christiane Taubira, la garde des Sceaux.

M. Fasquelle a souligné qu'en attaquant leur nouveau nom, "les socialistes ont essayé de nous gâcher notre fête", mais "ce sera le congrès le plus sympathique et le moins cher de la Ve République".

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles