Les députés ne se rendront pas à Moscou

Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Bruno le Roux, lors d'une conférence de presse, le 23 avril 2014 à Paris. [Pierre Andrieu / AFP/Archives]

Les députés français ne se rendront finalement pas en Russie le 18 juin prochain. Le président de l’Assemblée nationale Claude Bartolone (PS) a en effet décidé d’annuler la délégation prévue dans le cadre de la Grande commission parlementaire France-Russie en raison du refus des autorités russes de laisser entrer Bruno Le Roux.

 

Le chef de file des députés socialistes figure parmi les 89 personnalités européennes auxquelles la Russie a décidé d'interdire l’accès à son territoire en réactions aux sanctions à son encontre.

Dans une lettre adressée au président de la Douma et rendue publique lundi, Claude Bartolone souligne que "l'inscription, par les autorités russes, d’un président de groupe politique de l’Assemblée nationale sur une liste de personae non gratae ne saurait être tolérée", et déplore que les critères de cette décision ne soient pas connus.

Bruno Leroux ignore en effet pourquoi son nom est inscrit sur cette "liste noire", même s’il y voit un lien avec sa dénonciation des "relations entre la Russie et l’extrême droite française".

 

Vous aimerez aussi

Le Premier ministre du Kosovo, Ramush Haradinaj, lors d'un entretien avec l'AFP le 25 janvier 2019 à Pristina [Armend NIMANI / AFP/Archives]
Europe de l'Est Le Premier ministre du Kosovo piégé par un canular russe
Kim Jong-un pourrait rencontrer Vladimir Poutine le 24 avril prochain à Vladivostok, dans l'Extrême-Orient russe.
Diplomatie Bientôt un sommet inédit entre Kim Jong-un et Vladimir Poutine ?
Les inégalités sont au plus haut en Russie.
Économie Russie : les 3% les plus riches détiennent 89% des richesses du pays

Ailleurs sur le web

Derniers articles