Régionales : sept régions pour la droite, cinq pour la gauche

Les premières estimations donnent le parti de Nicolas Sarkozy gagnant.[XAVIER LEOTY / AFP]

Les Français votent dimanche 13 décembre pour le second tour des élections régionales. Après un premier tour marqué par le score historique du Front National, cette dernière élection avant la présidentielle de 2017 est très observée. La participation, les résultats et les réactions sont à suivre toute la journée sur le site de Direct Matin.

23h10 : L'analyse de Frédéric Dabi (ifop)

Pour le directeur adjoint de l'institut de sondage ifop, le "FN s'est fait noyer par la surparticipation".

22h35 : Les résultats définitifs de l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, du Centre- Val de Loire et des Pays de la Loire dévoilés

Le ministère de l'Intérieur a dévoilé les scores de ces deux régions. En Aquitaine, Alain Rousset (PS) l'a emporté avec 44,37% des voix. En région Centre, c'est le candidat de la gauche François Bonneau qui s'est imposé de justesse avec 35,43% des suffrages. Les Pays de la Loire tombe de leur côté dans l'escarcelle de la droite avec la victoire de Bruno Retailleau (42,70%).

22h25 : Marion Maréchal-Le Pen s'exprime

Devant ses partisans, la candidate FN en PACA a prononcé un discours offensif, suivant la ligne de sa tante Marine Le Pen. "Il n'y a pas de plafond de verre. Il était de 25% en 2010, aujourdhui il est de 48%. Où est le soi-disant plafond de verre lorsqu'ici en PACA nous obtenons le meilleur score Front National de France ?" a-t-elle notamment déclaré.

22h15 : Valérie Pécresse sera la présidente de tous les Franciliens

"Ce soir, vous avez choisi d'apporter la majorité des suffrages au changement en Ile-de-France", a déclaré l'ancienne ministre (LR) depuis son QG de campagne. "Je serai la présidente de tous les Franciliens", a-t-elle promis, désignant "la sécurité et l'emploi" comme ses priorités immédiates.

22h12 : Claude Bartolone reconnait sa défaite

Par ailleurs, comme il l'avait promis pendant sa campagne, le candidat socialiste en Île-de-France Claude Bartolone a indiqué qu'il remettait en jeu son mandat de président de l'Assemblée nationale, poste qu'il occupe depuis 2012.

22h05 : Réactions politiques

Les réactions politiques ont été nombreuses ce soir. Les principaux chefs de parti ont ainsi livré quelques mots après les résultats.

22h00 : Les résultats complets de la Bourgogne

En Bourgogne, la candidate socialiste Maire-Guite Dufay l'a officiellement emporté face à François Savaudet (droite) et Sophie Montel (FN), pourtant en tête au premier tour.

21h50 : Score final : 7-5 pour la droite

La droite remporte le match de ces élections régionales en enlevant 7 régions sur 13. La gauche ne s'en sort pas si mal avec 5 régions. La Corse tombe aux mains du nationaliste Gilles Simeoni.

21h45 : La Normandie remportée par Hervé Morin

Hervé Morin (Nouveau Centre et alliés) est finalement sorti vainqueur en région Normandie. Il a dépassé d'une courte tête le candidat socialiste Nicolas Mayer-Rossignol.

21h40 : Les premiers résultats définitifs tombent

Le ministère de l'Intérieur commence à publier les premiers résultats définitifs. En Bretagne, Jean-Yves Le Drian l'emporte avec 51,4% des voix tandis qu'en Corse c'est la liste nationaliste de Gilles Simeoni qui remporte la victoire avec 35,34% des suffrages exprimés.

21h30 : Laurent Wauquiez se félicite d'avoir gagné avec des "convictions claires"

Le candidat de la droite et du centre en Auvergne-Rhône-Alpes s'est félicité de sa victoire et a remercié ses électeurs.

21h25 : Valérie Pécresse creuserait l'écart

Selon les estimations, la candidate LR Valérie Pécresse l'emporterait en Île-de-France. Il reste toutefois des bulletins à dépouiller.

21h18 : Jean-Luc Mélenchon offensif

Jean-Luc Mélenchon a mis en garde le président de la République après les résultats élevés du Front National. Il a par ailleurs fustigé le Premier ministre Manuel Valls

21h16 : Florian Philippot parle de "lame de fond patriote"

"Ce qui s'est levé aujourd'hui en France, et déjà dimanche dernier, est une véritable lame de fond patriote", qui "ne redescendra pas" d'ici à 2017, a déclaré Florian Philippot devant les militants après avoir reconnu sa propre défaite dans le Grand Est face au candidat Philippe Richert. "Il est des défaites moins amères que d'autres. Face à un système entièrement coalisé, mobilisé jusqu'à la folie pour défendre ses intérêts propres, (...) nous manquons ce soir la victoire", a-t-il constaté.

21h05 : Alain Masseret s'exprime

Le candidat de la gauche dans le Grand Est, qui avait refusé de se désister pour le second tour, a déclaré que "Les citoyens ont parlé [...] pas les appareils", estimant par ailleurs que ses partisans avaient été "des lumières dans l'obscurité du Parti Socialiste".

20h55 : Pécresse et Bartolone au coude-à-coude en IDF

Les premières estimations concernant l'Île-de-France donnerait Valérie Pécresse (LR et alliés) et Claude Bartolone (PS et alliés) à 43% chacun. Des résultats à prendre avec des pincettes, les bureaux de vote franciliens ayant fermé à 20h, excepté en Seine-et-Marne (18h).

20h52 : La Normandie finalement indécise

Annoncée à gauche, la Normandie pourrait finalement tomber entre les mains de la droite et du centre et leur candidat Hervé Morin. Les résultats sont en tous les cas particulièrement serrés.

20h48 : Jean-Christophe Cambadélis confirme les bons résultats du PS

Le premier secrétaire du Parti Socialiste a mis en avant la "bonne resistance" de la gauche et de son parti, la désillusion de la droite et l'échec du FN. Il a par ailleurs salué "l'immense sens du devoir" des électeurs de gauche ayant fait barrage au FN en Nord et Paca.

20h35 : NKM critique

Nathalie Kosciusko-Morizet a lancé une pique à l'intention de Nicolas Sarkozy en fustigeant notammment la consigne du "ni-ni" prôné par le chef des Républicains. "Si les électeur avaient appliqué le ni-ni, nos candidats dans le Nord et le Paca auraient été battus."

20h33 : La Bourgogne et la Normandie dans l'escarcelle de la gauche

Les résultats continuent de tomber. La gauche l'emporterait ainsi la Normandie et la Bourgogne-Franche-Comté.

20h30 : Manuel Valls se méfie

Le Premier ministre a salué les électeurs d'avoir répondu à l'appel de la gauche mais n'a pas voulu faire de triomphalisme. "Aucun soulagement, aucun triomphalisme : le danger de l'extrême-droite n'est pas écarté".

20h28 : Nicolas Sarkozy rassembleur

Le président des Républicains a ainsisté sur la nécessité de l'union de la droite et du centre. Il a déclaré entendre prendre en compte "les avertissements" lancés aux régionales.

20h25 : Marine Le Pen conquérante

La présidente du Front National, présente dans son fief d'Hénin-Beaumont, s'est montrée conquérante après la défaite de son parti, pourtant en tête dans six régions à l'issue du premier tour. Elle a ainsi argué que le FN se montrait de plus en plus fort élection après élection. Elle a par ailleurs fustigé un "régime à l'agonie".

20h10 : Duels serrés en Normandie et en Bourgogne, un nationaliste l'emporte en Corse

Les résultats se font attendre en Normandie et en Bourgogne où la gauche et la droite sont au coude à coude. En Corse, c'est le candidat nationaliste Gilles Simeoni qui l'a emporté.

20h05 : Au moins cinq régions pour la droite, quatre pour la gauche et aucune pour le FN

La droite l'emporterait en PACA, dans le Grand-Est, en Auvergne-Rhône-Alpes, dans le Nord et dans les Pays de la Loire. La gauche gagnerait l'Aquitaine, la Bretagne, le Midi-Pyrénées et le Centre.

20h : Le FN donné perdant dans le PACA et dans le Nord

Selon les premières estimations, le FN échouerait à remporter le PACA et le Nord-Pas-de-Calais

19h00 : Marine Le Pen à Hénin-Beaumont

Marine Le Pen est arrivée à l'espace François-Mitterand d'Hénin-Beaumont. Elle s'est enfermée dans une loge avec son équipe de campagne.

18h00 : Les premiers dépouillements débutent

Pour la grande majorité des bureaux de vote de France métropolitaine, les dépouillements ont débuté à 18h. A Paris, il faudra attendre 20h, heure de la fermeture des bureaux.

17h10 : Une estimation pour l'abstention

Selon une estimtion Ipsos/Sopra Steria, l'abstention devrait atteindre 42,5% sur l'ensemble de la journée.

17h00 : Le taux de participation en nette hausse

Le taux de participation national s'élève à 50,54% à 17h. C'est bien mieux que la semaine dernière pour le premier tour, où seuls 43,01% des inscrits s'étaient déplacés pour aller voter.

16h00 : En Ile-de-France aussi, le taux de participation en hausse

Suivant la tendance nationale, les Franciliens ont été plus nombreux à aller voter qu'au premier tour. La participation a ainsi grimpé de plus de deux points.

15h30 : A quelle heure ferment les bureaux de vote ?

Pour rappel, comme pour le premier tour, tous les bureaux de vote ne ferment pas à la même heure. Petit guide pour s'y retrouver.

14h30 : Le Père Noël vote aussi

Comme l'ont répéré les internautes, le Père Noël est Francais et n'a pas voté au Pôle Nord mais dans la région Centre-Val-de-Loire, à Amilly. Une image qui a beaucoup amusé sur les réseaux sociaux.

13h40 : L'Aude montre l'exemple

Le département de l'Aude enregistre la plus forte participation à la mi-journée avec un pourcentage s'élevant à 28,98%.

13h30 : La Seine-Saint-Denis enregistre à la mi-journée la plus faible participation

Le fief de Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, et le département où il est tête de liste aux régionales, la Seine-Saint-Denis (93) affiche le plus faible taux de participation à midi avec 8,63%.

12h50 : Les politiques votent

Tout au long de la matinée de ce dimanche, les principales têtes d'affiche du monde politique, comme le Premier ministre Manuel Valls à Evry, ont aussi déposé leur bulletin dans l’urne. Un tour d’horizon à retrouver sur DirectMatin.fr. 

12h10 : Nicolas Sarkozy vote à Paris

En compagnie de son épouse Carla Bruni-Sarkozy, le président des Républicains Nicolas Sarkozy a voté à Paris, dans le XVe arrondissement.

12h00 : La participation à midi est de 19,59% 

Le taux de participation au second tour des régionales s'élevait dimanche à 12H00 à 19,59%, soit un point de plus qu'au scrutin régional de 2010 (18,57%) à la même heure et, surtout, plus de trois points de plus que dimanche dernier au même moment (16,27%), selon les chiffres du ministère de l'Intérieur. Ce chiffre est également en nette hausse par rapport à la participation au second tour des élections départementales de mars à la même heure (15,63%).

11h20 : Qu'appelle-t-on le "troisième tour" ?

En ligne de mire du second tour des élections régionales se profile ce qu'on appelle "le troisième tour", un vote qui concerne uniquement les conseillers régionaux qui seront élus ce dimanche. Ces derniers éliront à leur tour le président du conseil régional. On vous explique tout ici.

11h00 : Marine Le Pen vote à Hénin-Beaumont

La candidate Front National dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Marine Le Pen est arrivée vers 11h à Hénin-Beaumont pour voter. Elle était accompagnée du maire de la commune, Steeve Briois.

10h30 : François Hollande vote à Tulle

C'est dans son ancien fief de Corrèze, comme la semaine dernière, que le chef de l'Etat a voté pour le second tour des élections régionales. Dans un contexte d'état d'urgence du fait des attentats de Paris du 13 novembre dernier, François Hollande est arrivé sous bonne escorte policière.

10h15 : A quoi sert le conseil régional ?

Transports, aménagement du territoire, enseignement mais aussi culture et sport, Direct Matin vous explique les principales compétences du conseil régional.

10h05 : Christian Estrosi et Anne Hidalgo ont voté

C'est par un tweet clair et concis et rigoureusement similaires que le candidat Les Républicains à la région PACA, Christian Estrosi a signalé son vote tandis qu'au même moment, la maire de Paris, Anne Hidalgo faisait de même dans la capitale.

10h00 : Les enjeux du second tour en une minute et en images

Retrouvez, grâce à notre partenaire i>télé, les enjeux du second tour des élections régionales résumés en une minute région par région.

09h40 : Comment voter blanc aux régionales

Depuis la loi du 21 février 2014, les bulletins blancs sont désormais comptés à part et mentionnés dans les résultats du scrutin. Même si cela n'influera pas sur le résultat du second tour, le vote blanc permet aux électeurs de participer au débat démocratique sans pour autant donner leur voix à un candidat. Direct Matin vous dit tout sur cette option

09h10 : Elections régionales : mode d'emploi

Les élections régionales s’articulent autour d’un mode de scrutin particulier et concernent les 13 régions de la métropole, nées du récent redécoupage territorial ainsi que les quatre départements d'Outre-mer. Pour tout comprendre du scrutin, Direct Matin vous explique, en quatre points, son fonctionnement.

08h20 : Quels papiers pour voter ?

Entre carte d’électeur, carte d’identité ou encore permis de conduire, avec quels papiers peut-on voter ? Direct Matin fait le point.

08h00 : Ouverture des bureaux de vote en métropole

Les bureaux de vote ont ouvert à 8h en métropole. Les Français ont jusqu’à 18h ou 19h pour voter dans la plupart des communes et 20h dans les grandes villes. Décalage horaire oblige, La Réunion a été la première à ouvrir ses bureaux de vote à 5h (8h locales).

07h30 : Les chiffres clés du second tour

Près de 45 millions de Français sont appelés à voter ce dimanche pour élire 1 757 conseillers régionaux et 153 conseillers territoriaux. Ce second tour se distingue (en métropole) avec 46 listes, dont deux duels, dix triangulaires et une quadrangulaire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles