Qui était Jacques Ier de Monaco ?

Jacques Ier, ancien prince de Monaco. [CC/ Nicolas de Largillierre]

La principauté monégasque connaît désormais avec certitude son prochain souverain : Jacques, fils d’Albert II de Monaco et de Charlène de Monaco. Lorsqu'il accédera au trône, il sera le deuxième Jacques de la dynastie à régner.

 

Jacques Ier de Monaco (1689-1721) était un Normand, natif de la ville de Torigni-sur-Vire (Manche). Fils de Jacques III de Goyon de Matignon et de Charlotte de Goyon de Matignon, il est donc issu de la vieille noblesse française.

La famille de Jacques-François-Léonor, reconnue pour son sens du devoir, possédait de nombreux biens. La seigneurie de Matignon, le comté de Thorigny, le duché d’Estouteville, la baronnie de Saint-Lô et même l’hôtel de Matignon à Paris.

 

Deux familles étroitement liées

Le prince Antoine Ier, prince souverain de Monaco, qui n’avait pas de fils légitime décida de marier sa fille ainée, princesse héréditaire. La candidature du jeune Normand fut validée après l'échec du chevalier Grimaldi d'Antibes et de longues négociations. Jacques François Léonor se maria donc avec Louise Hippolyte Grimaldi le 20 octobre 1715. Jacques abandonna son nom et ses armes pour prendre celles de la dynastie Grimaldi. Le couple princier eut cinq enfants. 

En février 1731, Louise Hippolyte, la femme de Jacques 1er de Monaco, succéda à son père décédé…mais s’éteignit en décembre de la même année. Jacques 1er de Monaco a alors gouverné durant deux ans avant d’abdiquer en faveur de son fils ainé, Honoré III. Quand son fils pris les rênes du pouvoir à sa majorité, Jacques 1er de Monaco se retira de l’île et finit ses jours à l’hôtel Matignon.

Depuis, les liens entre le Pays de Matignon et Monaco ont toujours été forts. Le prince de Monaco porte toujours le titre de Sire de Matignon et les cloches de la ville normande sonnent le glas en même temps que les cloches monégasques. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles