2 décembre : Sainte Viviane

2 décembre : Sainte Viviane[AFP]

Au temps de l’avent, l’Église célèbre, entre autres, la mémoire de cinq illustres vierges. La première, sainte Bibiane, que nous fêtons aujourd’hui, est romaine.

 

Pendant son règne, Julien l’Apostat (331-363) fit 7 000 martyrs. Viviane, ou Bibiana pour les Romains, fait partie de cette tuerie. Confiée à une femme impie, Rufine, chargée de la détourner de la foi chrétienne, Viviane ne s’en laisse pas conter. Lasse de ne pas parvenir à ses fins, Rufine s’en plaint à l’empereur, qui la fait fouetter cruellement. Quatre jours plus tard, vomissant le sang, elle expire. Son corps est jeté sur la voie publique, «in forum Tauri», avec obligation de l’y laisser, afin d’y être dévorée par les chiens. De nuit, le prêtre Jean vient l’ensevelir au lieu où s’élève aujourd’hui une basilique, au bout de l’Esquilin. Celle-ci s’appelle Basilica Olimpina, du nom de la sainte femme qui, à la mort de Julien l’apostat, en entreprit l’édification. Mais en 1624, le grand Bernin, exécutant des travaux dans cette basilique, y découvrit l’urne des cendres de Bibiane et les deux sépultures de ses parents Dafrosa et Démétria, jusque-là inviolées. Elle est la patronne de Séville et, en Allemagne, celle des buveurs ! On l’invoque contre les maux de tête et l’épilepsie.

 

Pensée spirituelle :

«La valeur n’attend pas le nombre des années.» (Corneille dans Le Cid ).

 

Courte prière :

«Comment, lorsqu’on est jeune, garder pur son chemin ? En gardant Ta parole.» (Psaume 118).

 

Éphéméride du 2 décembre :

Le 2 décembre 1804, Bonaparte, à peine âgé de 35 ans, est sacré empereur des Français à Notre-Dame de Paris. En entrant dans la cathédrale, il se penche vers son frère et lui glisse à l’oreille : «Joseph, si notre père nous voyait !» Lors de la cérémonie, il prend dans les mains du pape Pie VI la couronne et se la pose lui-même sur la tête. Il couronne ensuite l’impératrice. Le pape se retire alors dans la sacristie et laisse l’empereur prêter serment après que l’on eut chanté le Te Deum de Paisiello et des motets de Lesueur. Cinq ans après, Napoléon le fait arrêter et le retient prisonnier pendant cinq ans. 

 

Les Saints des jours précédents

À suivre aussi

Image d'illustration.
Saint du jour 15 mai : Sainte Denise
Saint du jour 25 avril : Saint Marc
Ephéméride 11 avril : Saint Stanislas

Ailleurs sur le web

Derniers articles