Pourquoi mange-t-on de la bûche au repas de Noël ?

La bûche que l'on consomme traditionnellement à Noël tire ses origines du Moyen Age. [Masayoshi Sekimura / CC]

Elle sera présente sur la plupart des tables à Noël. Inventée par un pâtissier inconnu après la Seconde Guerre mondiale, la traditionnelle bûche tire ses origines du Moyen Age.

 

A cette époque, il ne s’agissait pas d’un dessert mais d’un vrai morceau de bois mis à brûler. Cette coutume devait à la fois rappeler que Jésus était né dans le froid d’une étable et n’avait rien pour se chauffer, et également porter bonheur.

Mettre une bûche au feu le soir de Noël permettait alors d’espérer de bonnes récoltes pour l’année à venir. L’usage voulait d’ailleurs que l’on choisisse une branche d’arbre fruitier, symbole d’abondance et dont la combustion était supposée plus longue qu’une bûche d’arbre classique.

La bûche de Noël était ensuite bénie puis conservée jusqu’au dimanche des Rameaux, soit une semaine avant Pâques. Certains ajoutaient du sel dessus pour que la maison soit protégée des sorcières et des esprits maléfiques.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles