Quelle est l'origine du mot «snob» ?

Dans Les Visiteurs, sorti en 1993, le personnage de Jacques-Henri Jacquart incarne parfaitement le "snob". [© Capture Youtube]

Lorsque quelqu’un cherche à se distinguer, en adoptant les codes d’une classe qu’il estime supérieure, on le qualifie de «snob».

L’usage de ce mot remonte au XVIIIe siècle, en Angleterre. A cette époque, il désignait la contraction du latin «sine nobilitate» (sans noblesse), écrit «s.nob.», présent sur les registres d’inscription de l’université de Cambridge. Cette mention était précisée pour les étudiants issus de la petite bourgeoisie, et non de la noblesse.

A lire aussi : Pourquoi dit-on "faire la tournée des grands-ducs" ?

Or, certains élèves de la classe moyenne étaient jaloux de leurs camarades aristocrates et imitaient leurs signes distinctifs (comportements, styles vestimentaires, langage…). Une pratique souvent mal vue des jeunes nobles eux-mêmes, qui se moquaient de ces «snobs». L’expression s’est ensuite progressivement répandue dans le langage populaire.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles