Pourquoi dit-on «montrer patte blanche» ?

Cette expression provient d'une fable de La Fontaine. [PHILILPPE HUGUEN / AFP]

L’expression «montrer patte blanche», qui signifie que l’on est digne de confiance, a pour origine une fable du poète Jean de La Fontaine : Le loup, la chèvre et le chevreau (1668).

Dans cette histoire, la chèvre doit laisser son chevreau seul à la maison, en lui conseillant d’être très méfiant durant son absence. Le petit a ainsi pour consigne de demander à voir, dans l’embrasure de la porte, la patte du visiteur, afin de s’assurer qu’elle est bien blanche, comme celle de sa mère.

Une précaution salutaire lors de la visite d’un loup. En raison de ses pattes sombres, celui-ci se voit refuser l’entrée.

A lire aussi : D’où vient l’expression «à la queue leu leu» ?

Cette fable a inspiré le conte des frères Grimm, Le loup et les sept chevreaux (1812), dans lequel l’animal trempe sa patte dans la farine pour faire illusion et dévorer les petits. 

Si la formule est restée, son sens s’est élargi avec le temps. Il peut désormais s’agir de présenter un document ou faire preuve de capacités pour attester de sa bonne foi.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles