D’où vient l’expression «à tour de rôle» ?

Des électeurs attendent pour accéder, à tour de rôle, à l'urne pour voter. [© BORIS HORVAT / AFP]

Signifiant aujourd’hui les uns après les autres, l’expression «à tour de rôle» a vu le jour dans le courant du XVe siècle. C’est le mot «rôle» qui donne tout son sens à cette locution.

Il provient en effet du latin médiéval «rotulus» (de «rota», la roue), qui ­désignait alors un parchemin ­enroulé. On écrivait à l’époque sur ces cylindres – qui étaient des ­objets rares et chers – des actes ­officiels importants, notamment ceux des registres administratifs. Au ­moment d’appeler les personnes ou les objets recensés sur ces rouleaux, ils étaient énumérés chacun à leur tour et à mesure qu’on ­déroulait le parchemin, donc «à tour de rôle».

A lire aussi : Pourquoi représentait-on les Egyptiens de profil ?

C’est pour cette même raison que les volontaires «s’enrôlaient» dans l’armée en signant l’un de ces écrits. Et pour éviter la fraude, la fonction de «contrôleur» a également été inventée.

Mais c’est à partir de la fin du XVIIe siècle, avec la démocra­tisation du papier, que les «rôles» ont progressivement été remplacés par des carnets ou des cahiers, tels qu’on les connaît aujourd’hui. Cependant, l’expression est restée dans le langage courant.

via GIPHY

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles