Pourquoi parle-t-on de «malabar» ?

Ce terme vient des habitants d'une région de l'Inde. [Yasser Al-Zayyat / AFP]

Pour désigner un homme très costaud, on dit parfois de lui que c’est un «malabar». 

Ce terme a vu le jour dans la deuxième moitié du XIXe siècle, en référence à une population indienne. A la suite de l’abolition de l’esclavage en France, en 1848, certaines colonies ont perdu beaucoup de main-d’œuvre. C’est le cas de La Réunion, où 60 000 esclaves ont été affranchis. 

A lire aussi : Quelle est l'origine du mot «fashion» ?

Pour les remplacer, les autorités de cette île de l’océan Indien ont fait appel à de nouveaux travailleurs. Parmi eux, de nombreux hommes arrivés de la région de Malabar, sur la côte sud-ouest de l’Inde, la plus proche de La Réunion.

Engagés pour travailler dans les plantations,notamment de canne à sucre, ils devaient être solidement charpentés, pour accomplir des tâches très dures. La carrure et la force de ces «Malabars» ont tant marqué les esprits qu’ils sont devenus un nom commun.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles