Vidéo : faire face à Julian Savea revient à tenter de stopper un bus

Un physicien néo-zélandais a eu la curiosité de calculer l’énergie cinétique du redoutable ailier des All Blacks, lors de son troisième essai contre le XV de France en quart de finale de la coupe du monde de rugby.

Le rugbyman Néo-Zélandais Julian Savea, avec 38 essais en 39 sélections à seulement 25 ans, force l'admiration et impose la peur chez ses adversaires. Mais il suscite également la curiosité des scientifiques.

Lors du quart de finale contre le XV de France, le joueur d’1m92 pour 112 kilos avait été l’auteur d'un triplé mémorable face aux Bleus.

Geoff Willmott, un physicien de l'université d'Auckland, a calculé que lors de son troisième essai, le numéro 11 des Blacks était allé à une vitesse de 7,5 mètres par seconde. Selon le scientifique, Savea avait à ce moment-là l'énergie cinétique d'un bus de 10 tonnes lancé à 3 km/h.

Cela pourrait sembler peu mais, pour donner une idée et comme l’indique le site spécialisé lerugbynistere.fr, si Julian Savea venait à percuter un joueur d'environ 75 kilos comme Morgan Parra, celui-ci s'envolerait pendant une demi-seconde avant d’atterrir cinq mètres plus loin.

Vous aimerez aussi

Rugby Le XV de France laminé en Nouvelle-Zélande 52 à 11 en ouverture des tests de juin
Rugby France - Nouvelle-Zélande, match amical : à quelle heure et sur quelle chaîne ?
Rugby Test-Match : Victoire de la Nouvelle-Zélande face à la France (38-18)

Ailleurs sur le web

Derniers articles