"Seins de vacances" : des praticiens appellent à la prudence

Seins temporaires ? Prudence. [CC / Don Johnson 395]

Les "seins de vacances" ou "décolletés à durée déterminée" continuent de partager la communauté de la chirurgie plastique. Cette pratique suscite en effet de nombreuses réserves.

 

Le Dr Norman Rowe, pendant quelques semaines, a pu être perçu comme un bienfaiteur, voire un magicien, par des femmes soucieuses d'arborer une forte poitrine de manière temporaire, sans la livrer au scalpel.

En effet, pour éviter la pose de toute prothèse, le Dr Rowe a mis au point une technique d'injection d'une solution saline permettant de gagner quelques tailles de bonnet provisoirement, avant que le liquide ne se résorbe de manière naturelle.

 

Applications multiples

Les applications possibles sont nombreuses, qu'il s'agisse d'une soirée d'anniversaire, d'un rendez-vous galant ou d'un séjour au bord de la mer. Certaines femmes l'utilisent aussi pour observer l'effet d'un gonflement mammaire avant l'implantation définitive d'une prothèse.

Cette pratique demeure pourtant l'objet de réserves. Interrogé par le Daily Mail, le directeur du centre de chirurgie plastique de Londres, le Dr Ash Mosahebi, estime en effet que la pratique est tout sauf anodine.

 

Principe de précaution

Parmi les risques identifiés par le médecin : l'infection, la disymétrie mammaire, le percement du poumon, des suitements, des rougeurs et des douleurs. Prudence donc, avant d'adopter cette solution "miracle"

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles