Deux sœurs siamoises afghanes séparées avec succès

Les deux petites soeurs ont été séparées à l'âge de 15 jours[CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE / Pajhwok Afghan News]

Cinq heures ont été nécessaires pour séparer Ayesha et Sidiqa, deux sœurs siamoises afghanes. Les deux bébés sont désormais étroitement surveillés par le personnel médical de l'hôpital de Kaboul.

 

Alors âgées de seulement 15 jours, les deux petits nourrissons ont du subir une lourde opération. Pendant cinq heures, cinq médecins et quatre infirmières se sont attelés, le 1er août dernier, à séparer les bébés, reliés par l'abdomen et l'appareil génital.

Cette opération, une première dans l'histoire médicale de l'Afghanistan, a été rendue possible grâce à l'association humanitaire française La Chaîne de l'espoir, qui vient en aide aux enfants démunis dans le monde.

 

La naissance de bébés siamois, un évènement exceptionnel

Les deux petites filles étaient nées à domicile, dans un village de la province du Badakhshan. En découvrant que les nouveau-nées étaient siamoises, la famille les a transportées vers l'hôpital le plus proche qui les a ensuite renvoyées vers un établissement de Kaboul où elles ont été séparées grâce au Dr Wardak, rapporte l'association dans un communiqué. 

La naissance d'enfants siamois reste un évènement exceptionnel. Cette anomale congénitale ne concerne en moyenne qu'une grossesse sur 100.000. La plupart des siamois sont mort-nés ou décèdent dans les premières heures après la naissance. 

Les très rares survivants doivent impérativement être opérés dans leur première année de vie.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles