Un enfant va recevoir une prothèse de main imprimée en 3D

Un petit garçon originaire de l'Isère s'apprête à recevoir une prothèse de la main imprimée en 3D par l'association américaine e-NABLE, le lundi 17 août 2015. [Photo d'illustration / capture d'écran e-Nable]

Un petit garçon originaire de l’Isère s’apprête à recevoir ce lundi 17 août une  prothèse de la main imprimée en 3D. Cette "main de super héros", comme il dit, ne nécessite ni greffe ni opération.

 

Né sans main droite, un petit iseran de six ans prénommé Maxence va devenir le premier enfant français à recevoir une prothèse de la main imprimée en 3D.

La technologie, ludique et peu coûteuse, devrait lui permettre de vivre comme tous les enfants de son âge.

 

Ni greffe ni opération

"Ce n'est absolument pas médical. Il ne va pas subir de greffe, ni d'opération. La prothèse sera scratchée et il pourra l'enlever à la guise", a expliqué la mère de l’enfant.

"Depuis que Maxence est né, on a fait le choix de ne pas l'appareiller avec une prothèse médicalisée. Là, il va avoir une main colorée de super-héros (avec un grand "M" dessus pour "superMax"), qu'il pourra enlever à sa guise", a-t-elle ajouté.

Le petit garçon a même choisi les couleurs de sa prothèse 3D et "il l'attend comme un nouveau jouet", a indiqué sa mère au Parisien.

Ce sera ludique pour lui dans la cour de récré avec les copains", conclut-elle.

 

Une technologie peu onéreuse

Grâce à la technologie d'impression en 3D, ce type de prothèse ne coûte que 50 à 200 euros, selon la taille de la main. Si l'enfant la casse ou la perd, elle est donc facile à remplacer.

Les parents de Maxence n'ont eux rien déboursé puisque qu'ils sont passés par l'association américaine e-NABLE, qui a déjà permis à de nombreux enfants de bénéficier de cette technologie dans les pays anglo-saxons.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles