LNH : aucun progrès sur le lock-out après deux jours de médiation

Des amateurs de hockey avec un panneau "le hockey nous manque", le 3 octobre 2012 à Pittsburgh [Justin K. Aller / Getty Images/AFP/Archives] Des amateurs de hockey avec un panneau "le hockey nous manque", le 3 octobre 2012 à Pittsburgh [Justin K. Aller / Getty Images/AFP/Archives]

Deux jours de médiation n'ont pu mettre fin au lock-out entraîné par le litige entre joueurs et propriétaires de la Ligue nord-américaine de hockey sur glace (LNH) sur le partage des revenus, qui empêche la saison de commencer, a annoncé jeudi la direction de la LNH.

"Nous regrettons que le processus de médiation n'ait pas été couronné de succès", a déclaré le commissaire adjoint de la LNH, Bill Daly.

"Nous avons bouclé aujourd'hui deux jours de médiation avec la FMCS (Federal Mediation and Conciliation Service, service fédéral de médiation et de conciliation) et des représentants de l'Association des joueurs" (NHLPA), et "après avoir passé quelques heures avec les deux parties, les médiateurs ont conclu que les parties demeuraient très éloignées, et qu'aucun progrès vers une solution ne pourrait intervenir à ce stade", a-t-il expliqué.

Les joueurs ont confirmé que les médiateurs s'étaient mis provisoirement en retrait mais restaient disponibles.

"Cet après-midi, les médiateurs ont informé les parties qu'ils n'estimaient pas productif de prolonger les discussions aujourd'hui, a déclaré le directeur exécutif de la NHLPA, Don Fehr, mais ils "ont indiqué qu'ils resteraient en contact avec la Ligue et la NHLPA et qu'ils rappelleraient les parties à une nouvelle rencontre en temps opportun".

Une médiation semblable avait échoué lors du dernier lock-out, qui avait conduit à l'annulation pure et simple de la saison 2004-2005.

Le conflit en est à sa dixième semaine et a déjà provoqué l'annulation des 422 matches de la saison régulière qui devait commencer le 2 novembre. Le patron de la LNH Gary Bettman a dû annuler tous les matches jusqu'au 15 décembre.

Mi-octobre, la LNH avait proposé mardi aux joueurs un partage à 50-50 des 3,2 milliards de dollars de revenus, en mettant sur la table 211 millions de dollars de plus mais les joueurs ont réclamé 182 millions de dollars supplémentaires.

À suivre aussi

Vladimir Poutine Vidéo : la lourde chute de Vladimir Poutine à la fin d'un match de hockey
Hockey sur glace Les matchs de l'équipe de France de Hockey au Mondial 2018 : à quelle heure et sur quelle chaîne ?
Etats-Unis Il assiste à la naissance de son fils, grâce à son adversaire de toujours

Ailleurs sur le web

Derniers articles